Marssac-sur-Tarn. Un joli conte de Noël pour Marssac

061219

Les Marssacois s’apprêtent à jouer un match de gala./M.P.V.
Publié le  , mis à jour 
 

Il était une fois une petite histoire qui a commencé doucement le 1er septembre à Graulhet ou les Marssacois se sont qualifiés pour le 3e tour de la coupe de France. Puis ont suivi Saint-Juéry et Saix. On pouvait penser que cette balade allait se terminer au 5e tour avec la réception d’Onet le château mais non. Bien au contraire, l’histoire a véritablement commencé à prendre de l’ampleur au point de se poursuivre après la victoire sur Lourdes et la qualification pour le 7e tour.

 
 

C’est devenu un véritable conte de Noël lorsque Saint-Médard venu de sa Gironde natale s’est présenté à D. Gach pour repartir comme les autres avec une défaite avec deux buts marqués dans les dix dernières minutes, comme un véritable match de coupe de France. 

La désignation de Pau, leader incontesté du championnat de National comme prochain adversaire est venue apporter sa part de rêve. La mairie d’Albi n’a pas été en reste, accordant au club la possibilité de jouer à Maurice Rigaud avec le concours dévoué du service des sports de la ville et le soutien spontané de l’ASPTT Albi. Les éducateurs et les dirigeants du club et même des clubs amis sont rentrés sans hésiter dans le conte pour faire face à l’organisation d’un tel match et le cahier des charges de la Fédération Française de Football. Maintenant, le meilleur rôle dans ce conte appartient à l’encadrement et aux joueurs qui pourtant et contrairement à ce qui peut être insinué par le président d’un club voisin, ne bénéficie pas d’un budget dix fois supérieur au sien pour les seniors Il faut commencer à balayer devant sa porte pour rechercher ses erreurs.

Ce sont les joueurs qui par leur envie, leur volonté, leur implication, leur efficacité écriront la suite de cette belle histoire, sans oublier la petite fée qui, comme dans tout conte digne de ce nom va agiter sans aucun doute sa baguette magique dans le bon sens. Le public qui viendra, c’est sur en très grand nombre et tous les enfants de l’école de football transformeront ce conte en réalité. Une certitude.

Marssac-Pau, samedi à 19 heures au stade Rigaud d’Albi, entrées 5 et 8 euros.

 

Suite à l’interview de M. le président de l’US Albi paru dans La Dépêche du Midi du 3, décembre 2019, le président de l’US Albi précise que : "A titre de comparaison, Marssac a dix fois plus de budget pour ses équipes seniors (150 000 € contre 15 000 € pour l’US)."

Je m’élève solennellement contre cette affirmation gratuite. C’est un mensonge volontaire et insidieux : volontaire parce qu’on n’annonce pas un tel chiffre par hasard et insidieux car il vise à quelques jours du match contre Pau à semer le doute chez les joueurs, éducateurs et dirigeants. Il ne faut pas aller chercher chez les autres les raisons d’un échec. Merci de laisser notre club vivre sa vie et de ne plus parler de nous."

François Enguilabert, président de Marssac