Le match des extrêmes

150219

  • Au match aller le FCPM avait été parfois débordé par une belle équipe de Marssac.
Publié le  , mis à jour 

Samedi, à 20 heures, à Marssac, se jouera la deuxième édition du derby du Tarn du championnat de Régionale 2. Ce derby sera surtout pour les Mazamétains le match des extrêmes. Une présentation simple suffit à mesurer le «gouffre» qui sépare les deux équipes. 

Marssac SRDT est premier de la poule avec 26 points. Il est invaincu (7 victoires et 5 matchs nuls) et possède la meilleure attaque et la meilleure défense. En face, le Football Club du Pays Mazamétain est dernier au classement avec seulement 4 points (4 résultats nuls) et court toujours après une première victoire. Il a la plus mauvaise défense et la plus mauvaise attaque de la poule. Au match aller, Marssac était venu s'imposer à La Chevalière sur le score de 3 à 0. Voilà planté le décor de cette rencontre qui paraît disproportionnée et dont le résultat ne semble faire aucun doute. Mais le football n'est pas une science exacte et les pronostics sont faits pour être démentis. Alors le Pays mazamétain n'a pas l'intention de se présenter en victime annoncée et servir de faire valoir. Dans cette rencontre a priori disproportionnée, ils ont bien l'intention de jouer leur maigre chance de résultat positif à fond. Après tout, dans ce genre de confrontation, le Pays mazamétain n'a rien à perdre.

Jouer libéré, sans pression, c'est peut-être justement ce qui manque depuis le début de saison aux joueurs du Pays mazamétain. Lors du dernier match contre Grisolles, le week-end dernier, les Mazamétains ont montré, en deuxième mi-temps, un visage séduisant. Combatifs, efficaces dans la récupération et la conservation du ballon, ils auraient dû, avec un peu plus de réussite offensive, remporter cette rencontre. Et même si, dans cette partie du match, ils évoluaient en supériorité numérique, le FCPM a montré qu'il valait peut-être mieux que son classement actuel.

Alors, les Mazamétains peuvent-ils lancer leur saison avec une bonne performance chez le leader incontestable de la poule ? Ce sera très difficile mais ils doivent croire dans la glorieuse incertitude du sport…

Foot : la belle victoire face à Rodez

 
Publié le 

Une bien belle victoire ce week-end de 1 à 0 grâce à un penalty d'Adami sur le terrain de Rodez car les joueurs de Bertrand ont su retrouver toutes leurs qualités défensives pour contenir les offensives des jeunes Ruthénois pétris de qualité avec un Pujol décisif en première période. Elle permet aux Marssacois de reprendre confiance et de croire encore plus en leur bonne étoile.

La 2, les 19 ans et les 17 ans sont restés à la maison pour cause de terrains impraticables. Les 15 ans ont concédé un nul face à Villeneuve-d'Aveyron. Enfin, les 11 ans ont joué en salle à Valdériès et Labastide-de-Lévis.

 
 Championnat : Mazamet à Marssac

Les Marssacois auront tout intérêt à se souvenir qu'un championnat se joue sur la régularité tout au long de la saison et la capacité à rester concentré sur tous les matchs pour éviter de perdre des points bêtement.

Mazamet, qui malheureusement ne réalise pas une grande saison, fait partie des adversaires qu'il faut gagner à domicile à condition de ne pas oublier que la qualité de ses visiteurs d'un soir, à l'image de leur nul face à Grisolles le week-end dernier.

La 2 fera dimanche, à 15 heures, un déplacement pour jouer contre l'ASPTT Albi sur un terrain synthétique qui ne lui réussit pas trop.

Les 19 ans retrouvent le championnat avec la réception de Cahors, samedi à 15 heures.

Les 17 ans excellence débutent la deuxième phase de leur championnat au Vignoble à Lisle-sur-Tarn samedi à 15 heures et les 17 ans honneur recevront Saint-Juéry, le même jour, à 17 heures. Les 15 ans iront jouer à Rodez samedi à 18 heures.

xP1070476.JPG

 

Une victoire importante pour Marssac

En déplacement à Rodez pour la 13ème journée de championnat, les marssacois s’attendaient à une solide opposition face à une équipe jeune et de qualité, bien décidée à effacer la sévère défaite du match aller. Ils ne furent pas déçus ! Rapides, solides techniquement et bien organisés, les ruthénois allaient mettre sous pression les tarnais pendant quasiment toute la partie. La meilleure défense du championnat était bousculée sur chaque action offensive aveyronnaise et devait s’en remettre à son dernier rempart en plusieurs occasions. Pujol, remplaçant de luxe pour l’occasion en l’absence du gardien titulaire, se montrait impérial sur deux parades dans les premières vingt minutes. La première et seule frappe marssacoise sur les buts ruthénois était signée Marianella à la demi-heure de jeu mais n’était pas cadrée. Au vu de la domination de Rodez pendant la première période, du manque d’engagement dans les duels et de ballons perdus ou approximatifs, le score encore vierge à la pause était plutôt flatteur pour les tarnais.

Une fin de match sous stress

La pause semblait avoir eu du bon pour Marssac qui revenait avec de meilleures intentions en seconde période. Plus présents dans les duels et plus justes et rapides dans les enchainements, les marssacois connaissaient un premier quart d’heure favorable, sans pour autant se créer d’occasions. Après un sursaut aveyronnais qui voyait Sage sur un centre de Ruiz frapper une tête au ras du poteau de Pujol, les visiteurs accéléraient à l’image de Ferdouel, Diomande ou Ricard qui s’ouvraient les espaces. Désormais sous pression, la défense ruthénoise intervenait souvent à la limite, et sur la troisième intervention litigieuse, l’arbitre accordait un pénalty aux marssacois qu’Adami transformait sans trembler. Malgré une fin de match acharnée des aveyronnais pour revenir au score, les tarnais restaient solides et solidaires pour préserver leur maigre avantage. Ainsi bien qu’ayant dominés leurs adversaires pendant les trois-quarts de la partie, les ruthénois n’auront pas su faire fructifier leur supériorité. Les marssacois quant à eux auront pu compter sur un grand Pujol pour préserver leur but et profiter d’un court temps fort en seconde période pour prendre l’avantage. Marssac repart ainsi invaincu de son déplacement à Rodez, conforté dans son fauteuil de leader, et rassuré sur l’état d’esprit du groupe.

Rodez III – Marssac RSRDT :  0 - 1    

R2 (B) - 13ème journée

Samedi 9 février 2019 – 20h00 - Stade L. Apolonia à Rodez

Arbitrage de M. Locicero assisté de M. Couybes et M. Yagoub

Marssac RSRDT : Pujol, Braz, Peters, Bressolles, Maurice (cap.), Fethi, Ferdouel, Adami, Diomande, Marianella, Arnal, Lopez, Ricard, Capou ; Ent. : Bertrand

Rodez III : Dahak, Blanchys, Ruiz, Bernisson, Soualem, Voinescu, Legroux, Morcillo, Voirin, Ajoun (cap.), Fabre, Bennet, Sage, Petiaut ; Ent. : Rech

 

xP1070464.JPGxP1070461.JPGxP1070465.JPGxP1070469.JPGxP1070466.JPGxP1070473.JPGxP1070478.JPGxP1070481.JPGxP1070489.JPGxP1070494.JPGxP1070488.JPGxP1070490.JPG

Publié le 

Les Gersois n'étaient pas venus sur le terrain synthétique d'Albi faire de la figuration face aux Marssacois pour le compte des seizièmes de finale de la coupe d'Occitanie. Ils ont montré toutes les qualités d'une formation de R1 ou de division d'honneur qui joue l'accession en nationale 3. Il est vrai aussi qu'il a manqué aux joueurs de Bertrand de l'efficacité défensive pour éviter d'encaisser deux buts mais également offensive pour marquer des buts au moment opportun. Il appartiendra aussi aux joueurs de tirer toutes les leçons utiles d'une rencontre face à une formation de grande qualité et de prendre en compte le chemin encore à parcourir. Mais la possibilité de se consacrer au seul championnat est aussi un point positif. Chez les autres équipes, la pluie a gagné beaucoup de matchs au point que seuls les 13 ans ont joué à Albi et les 7 ans en salle à Labastide-de-Lévis, Albi et Montredon.

Championnat : Druelle à Marssac. Le championnat retrouve ses droits avec la réception de Druelle samedi prochain à 20 h au stade D.-Gach. Les Marssacois auront tout intérêt à se méfier des Aveyronnais qui leur avaient posé beaucoup de problèmes au match aller. La réserve aura un match essentiel pour son avenir en D1 avec la réception de Carmaux. Un résultat positif est donc indispensable.

Les 17 ans débutent leur nouveau championnat de D1 de bien belle manière avec la réception des voisins albigeois. Un véritable derby. Les 15 ans ligue s'en iront jouer à Castres en coupe d'Occitanie. Enfin, chez les jeunes, seuls les 9 ans seront en salle à Labastide-de-Lévis, Castelnau-de-Montmiral et Lisle-sur-Tarn.

Coupe d'Occitanie : Auch passe l'écueil

  • Une qualification bienvenue pour les Auscitains/ Photo DDM, MVP.
Une qualification bienvenue pour les Auscitains/ Photo DDM, MVP.
Publié le 

C'est bel et bien en Coupe cette saison qu'Auch brille. A l'occasion de ce 16e de finale de Coupe d'Occitanie, Auch Football se déplaçait à Marssac leader invaincu de R2. Fidèle à sa politique, le staff gersois a alors voyagé avec une équipe mixte équipe I/II laissant la part belle aux joueurs désireux de s'affirmer comme à ceux nécessitant du temps de jeu. Dominateurs mais stériles au cours du premier acte, les Lionceaux vont trouver la faille sur une combinaison sur coup de pied arrêté : le centre «troisième poteau» de Rémy Hermann sera remisé par Théo Caillau pour Jérôme Muthular qui, face aux buts, n'aura plus qu'à tromper le portier local (0-1, 22e). «Nous n'avons pas été extraordinaires dans le jeu mais nous avons retrouvé enfin des valeurs avec une équipe qui a joué ensemble, explique Gilles Garcia, coach auscitain, accompagné par Yannick Boursier (II) sur le banc. On a vraiment senti de la cohésion avec une défense qui montait en tenaille et on n'a pas vu de un contre un.»

Une cohésion qui au final permettra de bien museler les flèches latérales offensives de l'équipe de Marssac en signant une clean sheet (la première depuis bien longtemps). Pierre Nadaud-Sekou Touré dans l'axe, Antoine Amet et Etienne Janin sur les côtés : la défense new-look auscitaine a fait plus que répondre aux attentes du banc gersois.

La seconde période verra l'entrejeu auscitain, à son tour, fonctionner au diapason en privilégiant le duo simplicité-efficacité. Quelques minutes après la pause, un super contrôle de Théo Caillau enchainé par un enroulé pied droit viendra crucifier Marssac, en se logeant dans le petit filet opposé (0-2, 53e). Auteur d'une passe décisive et d'un but, Caillau aura même l'occasion de corser l'addition mais sa tentative suivante sera renvoyée par la transversale. Les dernières minutes verront les dernières offensives muselées par une belle gestion gersoise pleine d'abnégation.

«Nous sommes contents pour les joueurs qui ont respecté les consignes en allant les chercher dès la perte du ballon évitant ainsi leur jeu long dans le dos de notre défense, explique Yannick Boursier, coach habituel de la réserve. On continue notre chemin et on souhaite aller le plus loin possible.» Au final, Auch se qualifie donc pour les 8es de finales de cette Coupe d'Occitanie. Une belle performance, mais c'est en championnat et face à Lourdes, samedi prochain, qu'on attend la réaction auscitaine.