Marssac II 0 —  Lafrançaise 2

Alors qu'ils avaient l'occasion de se relancer dans la course à l'un des quatre strapontins qualificatifs pour la régionale 3, les Marssacois ont une nouvelle fois échoué dans leur entreprise. Peut-être la défaite de trop pour des Tarnais qui comptent désormais cinq unités de retard sur le carré de tête. Privés de succès depuis de trop nombreuses semaines, les réservistes marssacois s'inscrivent désormais dans une mauvaise dynamique dont il sera difficile de sortir. Mais tant qu'il y a de la vie...

Capture

Pour ce match de reprise, puisque Valroc n'a pas joué depuis la trêve et a vu ses deux dernières rencontres reportées pour cause d'intempéries et de problèmes techniques (éclairage samedi dernier), les Lotois partaient un peu dans l'incertitude pour ce premier match retour et le premier de cette année 2018. Face à cette équipe de Marssac qui s'était imposée en terre tarnaise 6 à 0 le 6 octobre dernier, les Lotois avaient à cœur de ne pas décevoir leurs fidèles supporters et, dès l'entame, ils allaient prendre le jeu à leur compte imposant un rythme rapide, faisant parfaitement circuler le ballon. Ils allaient se créer de belles occasions sans hélas les concrétiser.

II fallait attendre pratiquement la demi-heure de jeu pour voir cette débauche d'énergie récompensée par l'ouverture du score à la 28e sur une contre-attaque rondement menée par Bilel Boudouft qui trompait le gardien visiteur d'un superbe tir croisé : 1 à 0. L'équipe de Jean-François Picoulet ne relâchait pas ses efforts et les attaquants de Valroc donnaient le tournis à la défense tarnaise qui allait commettre une faute dans la surface. Un penalty que transformait Cédric Baussian à la 35e minute. Les dix dernières minutes de cette première mi-temps resteront à l'avantage des locaux qui étaient même tout près d'aggraver la marque mais les tirs passaient de peu à côté : 2 à 0 à la pause un score mérité au vu de la domination Lotoise.

 

La deuxième mi-temps était un peu plus équilibrée, avec une réaction des Tarnais durant le premier quart d'heure mais la défense Lotoise tenait bon et le gardien Coumes se montrait à son avantage. Chaque équipe essayait, ou de creuser l'écart pour Valroc, ou de revenir dans la partie pour Marssac, mais les défenses se montraient intraitables et le score en restait là. Victoire logique de Valroc qui conforte sa place dans le trio de tête tout en ayant bien préparé sa prochaine rencontre face à Bas Rouergue, toujours à Martel, samedi prochain 17 février.


valroc foot 2 — marssac II 0

MT : 2-0. Buts pour Valroc : Bilel Boudouft (28e), Cédric Baussian (35e sur penalty).

 080917

Les locaux attaquent le match pied au plancher et les joueurs du FCLF sont sous pression. Afkir et Ferdouel combinent bien mais la défense visiteuse, bien regroupée autour de Besse, fait bonne garde si bien que les locaux ne se créent pas d'occasion franche.

Progressivement les «bleu et rouge» remontent mieux le ballon et, tour à tour, Saysset et Brunet viennent inquiéter Dumoulin qui doit s'employer. La mi-temps survient sur le score nul de 0 à 0.

En seconde période l'entrée de Mauve amène plus de percussion dans les phases offensives. Les locaux vont toutefois ouvrir le score par El Bouthairi qui se joue de deux défenseurs et croise une frappe à ras de terre qui surprend Vermande.

Dix minutes plus tard Mauve est accroché dans la surface et Brunet transforme le pénalty. Les locaux sont à nouveau dangereux, et sur un coup de pied arrêté, Afkir vient décroiser une tête hors de portée de Vermande.

Loin de se décourager les visiteurs repartent de plus belle et obtiennent un bon coup franc côté gauche. La défense de Marssac se met à nouveau à la faute. Brunet ne tremble pas et prend Dumoulin à contre-pied pour la deuxième fois. Les derniers efforts de deux équipes pour l'emporter restent vains.

Marssac II 2 — fclf 2

MT : 0-0. Buts pour Marssac : El Bouthairi (51e), Afkir (76e). Buts pour le FCLF : Brunet (62e et 83e sur pénaltys).

Marssac 2 : Dumoulin, Lakhrirez, Julia, Yeche, Calvière, Tarroux, Tréso, Armand, Afkir, Sati, Ferdouel, Ruffié, Entraygues, El Bouthairi.

FCLF : Vermande, Vertès, Boisset, Dochain, Besse, Cancé, Brunet, Delmas, Leurs, Molinier, Saysset, Mauve, Antunes de Castro, Pinheiro.

En ne parvenant à gagner qu'un de ses neuf premiers matchs de championnat, les joueurs de Mickaël Bertrand s'imposaient une course poursuite qui s'est bien terminée. Le maintien vient récompenser le travail d'un jeune coach qui aura l'occasion de s'exprimer un cran au dessus la saison prochaine.

Mickaël Bertrand, entraîneur de Marssac B : « Un challenge hyper intéressant à relever »

Le match référence« Le match de Sébazac chez nous (31 mars, 15ème journée, victoire 1-0). Ils venaient forts de leur série de 14 matchs sans défaite (12 victoires et 2 nuls) et venaient de valider leur montée en PH. On gagne et on valide nos cinq victoires d’affilée de la phase retour. »

Le tournant de la saison« La première victoire à l’extérieur à Cambounet (25 février, 14ème journée) l’a été après un match solide qui sera le premier d’une série de huit sans défaite (7 victoires et 1 nul). »

La meilleure équipe de la saison« Dans la phase, Millau est l’équipe qui m’a fait la meilleure impression avant d’avoir des problèmes d’effectif. Mais Sébazac avait l’équipe la plus cohérente sur la saison. »

La saison prochaine« Je vais m’occuper de l’équipe première en PH, avec un challenge hyper intéressant à relever. »


La saison de Marssac RSRDT B

  • PL, poule F : 9ème avec 51 points, 9 victoires, 2 nuls et 11 défaites (29 bp, 30 bc)
  • Challenge des réserves : 4ème de la poule B (1 victoire, 1 nul, 3 défaites)

L’an prochain, équipe A et équipe B ne seront séparées que d’un niveau. (page Facebook du MRSRDT)

 

070417 1

En enchaînant quatre succès d'affilée entre février et mars, la réserve de Marssac a certainement fait le plus dur : se remettre d'un début de saison catastrophique et ponctué de neuf défaites lors des dix premières journées. Et il est tout à l'honneur de Michaël Bertrand, le coach, d'avoir su trouver le bon discours et le bon coaching, pour un juste équilibre qui offre à son jeune groupe une fin de saison plus tranquille que prévu avec quatre réceptions et deux déplacements, le premier à Naucelle ce week-end... pour amorcer le retour vers le haut de tableau ? (par T.D.)

Coach, comment préparez-vous le match de ce week-end face à Naucelle ? On le prépare comme les quatre derniers matchs que l’on vient de jouer. On reste sur une série de quatre victoires donc on va essayer de rester sur cette lignée. On commence à avoir un groupe qui ne bouge pas trop, une vraie ossature, ce qui nous avait manqué en début de saison. On avait un groupe construit de 80% de jeunes joueurs évoluant dans la catégorie U19. Aujourd’hui on a accumulé plus de confiance, moins de pression et sur le terrain on sent que les joueurs jouent plus librement. Les anciens ont amené de la maturité et de la confiance à ce groupe depuis cinq-six matchs.

« Des buts pris évitables, des défaites à la dernière minute… »

Pourquoi avez-vous mis tant de temps à réagir à un début de saison difficile ? Le club était parti sur une vraie philosophie : faire jouer les jeunes en senior, car cette génération de joueurs U19 est une génération de qualité qui a joué en PL ou en DHR. Nous avons perdu l’an dernier des joueurs de maturité et le début de saison a logiquement été difficile. Un manque d’expérience dans le monde senior nous a fait perdre des points. Des buts pris évitables, des défaites à la dernière minute, des matchs qu’on n’a pas su gérer… Mais depuis que nous avons repris quelques anciens, on est largement mieux. Le mélange entre anciens, qui amènent de l’expérience, et jeunes qui prennent également de la bouteille, est payant.

Quels sont les objectifs sur cette dernière ligne droite ? L’objectif est de finir le plus haut possible pour mon groupe, recoller en gagnant un maximum de matchs, rattraper le retard que l’on a pu prendre en début de saison. Mais l’objectif principal du club reste l’équipe première. Chaque week-end certains de mes joueurs sont amenés à aller renforcer l’équipe une pour la sauver de la descente de DHR. On visera donc le maintien avec l’équipe une et l’équipe deux.

Propos recueillis par T.D.


Michaël Bertrand – Né le 4 mai 1985 à Albi. Joueur : AJ Auxerre, LOSC, Pau, US Albi, Vitré, Nevers, US Carmaux, Marssac. Entraîneur : Vitré, Nevers, US Carmaux, Marssac. Profession : magasinier.