Graulhet Benfica-Marssac II : 1-4

 

Belle prestation des réservistes marssacois qui se sont déplacés avec un effectif de qualité. La première demi-heure est aboutie. Pagès valide cette domination avec deux buts inscrits à la 2e et 27e minute. Marssac gère cet avantage en seconde période sans véritablement forcer ni briller. Capou triple la mise, le Benfica profite d'un relâchement pour réduire l'écart mais Michel ajoute un quatrième but et permet à Marssac de terminer en roue libre. Deux victoires en trois déplacements, le bilan est positif pour le coach Claude Nduwayo.

S2 2019 2020

Fidèle à son habitude, Cambounet a déplacé tout le village ou presque pour la finale. Un kop survolté mais bon enfant qui a donné de la voix bien avant le début du match et longtemps après évidemment.

Sur le terrain, le premier quart d'heure est d'abord une grosse bataille de milieu de terrain. Au fil des minutes, Cambounet met plus d'impact dans les duels et prend l'ascendant. Ferreira manque de peu de tromper Bousquet à la 15e min puis Albert de la tête oblige Bousquet à réaliser une superbe claquette (18e). C'est finalement contre le cours du jeu que Marssac ouvre le score à la 21e min.

Astruc n'ose pas prendre le ballon à la main sur une passe en retrait involontaire et dévisse sa relance. Dos Santos est aux aguets, récupère le ballon et le lobe. L'ouverture du score n'éteint en rien les ardeurs de Cambounet tout proche d'égaliser par Ferreira sauf qu'il bute une nouvelle fois sur un Bousquet étincelant (28e).

La pression est toujours plus forte devant les buts marssacois et c'est en toute logique que le capitaine Khau égalise après un bel enchaînement (33e). La fin de mi-temps est toujours aussi difficile pour Marssac tout heureux de rentrer à la pause sur ce score de parité.

Albert fait la différence

Le second acte démarre comme le premier s'est terminé. Dès la 50e min, Ferreira touche la barre d'une superbe frappe des 25 m. Le ballon atterrit dans les pieds d'Albert qui ajuste Bousquet. Neuf minutes plus tard, c'est sur un contre qu'Albert file au but et trompe Bousquet. La tâche se complique encore plus pour les réservistes marssacois qui vont quand même relever la tête sans se montrer véritablement dangereux.

Cambounet gère son avance en restant solide sur ses bases arrières. Marssac fait preuve d'impuissance et doit s'avouer vaincu. C'est la meilleure équipe qui a gagné. Le club de Cambounet est taillé pour ce genre d'événement avec un douzième homme qui joue parfaitement son rôle et des joueurs suffisamment expérimentés pour jouer leur partition à la perfection.


CAMBOUNET 3 – MARSSAC II 1

Mi-temps : 1-1 ; Arbitre : Kamal Bakka

Buts pour Cambounet Khau (33e), Albert (50e, 59e)

But pour Marssac II Dos Santos (21e),

Cambounet : Astruc, Nguyen, Carayon, Marty, Ferreira, Chabbert, Blanchet, Khau, Albert, Imart, Garcia, Molinier, Liauzun, Dallongeville. Entraîneur : Jean-Baptiste Auriol, Sébastien Lau.

Marssac 2 : Bousquet, Maurice, Lopez, Tarroux, Calvière, Camara, Dos Santos, Adami, Capou, Dissane, Eba, Pagès, Yèche, Eba JC. Entraîneur : Nicolas Garrigues, Michaël Bertrand, Ouadi Ttaja.

Florent Lecomte, entraîneur de la réserve de Marssac

020418

La réserve de Marssac est dans le dur dans cette seconde partie de saison. Le coach espère rentrer des joueurs pour retrouver du plaisir

Publié le 
 

Marssac a intégré la poule de montée, mission accomplie ?

C'était bien évidemment notre objectif et le fait d'avoir bien démarré la saison nous a permis de conserver notre place dans les quatre premiers. Sur le sept matchs aller, on n'en perd qu'un, on fait un nul et cinq victoires. Cela n'occulte pas les mauvais résultats obtenus depuis. En effet, on n'a pas gagné le moindre match de championnat depuis le 16 novembre dernier. On a terminé par six nuls et une défaite. En seconde phase, on est sur deux revers consécutifs et on peut dire que tout espoir de montée s'est envolé. On va maintenant tenter de bien terminer la saison.

 

Comment expliquez-vous cette baisse de régime ?

Au départ, tout le monde est concerné. Ceux qui ne jouent pas en une viennent en deux pour marquer des points, l'effectif est également plus conséquent puis au fil des semaines, il faut compter avec les blessés, les suspendus, les frustrés, les déçus… On ajoute les départs à l'intersaison et on comprend facilement pourquoi c'est difficile aujourd'hui. Contre Saïx/Sémalens samedi dernier, on est parti à onze seulement et on a été inoffensifs devant. La motivation est descendue d'un cran, l'assiduité s'en ressent et on préfère partir à un anniversaire que jouer. C'est dommage car il y a de la qualité dans l'effectif, les garçons sont sympas et il y avait mieux à faire si tout le monde était resté concerné.

 

Comment envisagez-vous cette fin de saison ?

C'est la grande inconnue. Je ne sais pas qui sera présent la semaine prochaine. Il y a des absents en équipe une, en deux également et tant qu'on ne rentrera pas de joueurs, il sera compliqué de gagner des matchs. L'objectif est de prendre du plaisir sur le terrain, on ne montera pas, on ne descendra pas. On a aussi un quart de finale de coupe du Tarn à jouer. Peut-être que la fin de saison sera positive, peut-être pas. Pour l'instant, on gère comme on peut d'un week-end sur l'autre. Tout dépendra de l'investissement des joueurs.

 

Saïx/Sémalens-Marssac 2 :

2-1

Une rencontre particulière entre des coachs qui se connaissent bien mais surtout de nombreuses absences des deux côtés. Marssac est venu à onze et Saïx a tellement puisé dans sa réserve qu'elle a déclarée forfait. Du coup, le match ne sera pas terrible et le coach local Nicolas Delpas se contente surtout des trois points. Soidiki à la 25e puis Vidal à la 35e permettent à Saïx de prendre les devants. La réserve marssacoise réduit la marque sur penalty juste avant la pause mais sera trop inoffensive devant et en difficulté physiquement pour espérer revenir dans le match en seconde mi-temps.

Marssac II 0 —  Lafrançaise 2

Alors qu'ils avaient l'occasion de se relancer dans la course à l'un des quatre strapontins qualificatifs pour la régionale 3, les Marssacois ont une nouvelle fois échoué dans leur entreprise. Peut-être la défaite de trop pour des Tarnais qui comptent désormais cinq unités de retard sur le carré de tête. Privés de succès depuis de trop nombreuses semaines, les réservistes marssacois s'inscrivent désormais dans une mauvaise dynamique dont il sera difficile de sortir. Mais tant qu'il y a de la vie...

Capture

Pour ce match de reprise, puisque Valroc n'a pas joué depuis la trêve et a vu ses deux dernières rencontres reportées pour cause d'intempéries et de problèmes techniques (éclairage samedi dernier), les Lotois partaient un peu dans l'incertitude pour ce premier match retour et le premier de cette année 2018. Face à cette équipe de Marssac qui s'était imposée en terre tarnaise 6 à 0 le 6 octobre dernier, les Lotois avaient à cœur de ne pas décevoir leurs fidèles supporters et, dès l'entame, ils allaient prendre le jeu à leur compte imposant un rythme rapide, faisant parfaitement circuler le ballon. Ils allaient se créer de belles occasions sans hélas les concrétiser.

II fallait attendre pratiquement la demi-heure de jeu pour voir cette débauche d'énergie récompensée par l'ouverture du score à la 28e sur une contre-attaque rondement menée par Bilel Boudouft qui trompait le gardien visiteur d'un superbe tir croisé : 1 à 0. L'équipe de Jean-François Picoulet ne relâchait pas ses efforts et les attaquants de Valroc donnaient le tournis à la défense tarnaise qui allait commettre une faute dans la surface. Un penalty que transformait Cédric Baussian à la 35e minute. Les dix dernières minutes de cette première mi-temps resteront à l'avantage des locaux qui étaient même tout près d'aggraver la marque mais les tirs passaient de peu à côté : 2 à 0 à la pause un score mérité au vu de la domination Lotoise.

 

La deuxième mi-temps était un peu plus équilibrée, avec une réaction des Tarnais durant le premier quart d'heure mais la défense Lotoise tenait bon et le gardien Coumes se montrait à son avantage. Chaque équipe essayait, ou de creuser l'écart pour Valroc, ou de revenir dans la partie pour Marssac, mais les défenses se montraient intraitables et le score en restait là. Victoire logique de Valroc qui conforte sa place dans le trio de tête tout en ayant bien préparé sa prochaine rencontre face à Bas Rouergue, toujours à Martel, samedi prochain 17 février.


valroc foot 2 — marssac II 0

MT : 2-0. Buts pour Valroc : Bilel Boudouft (28e), Cédric Baussian (35e sur penalty).