Marssac-Ramonville-10_05_2015_v2.jpg

Marssac déroule sous le soleil

Jour et horaire inhabituel pour la dernière rencontre de la 20ème journée de DHR en raison de la traditionnelle fête du village. C’est donc dimanche après-midi sous un soleil estival que les marssacois désormais assurés du maintien recevaient l’esprit libéré des ramonvillois pas encore à l’abri mais sur une bonne dynamique suite à trois succès consécutifs. La partie s’annonçait donc très ouverte et les tarnais démarraient pied au plancher malgré la chaleur étouffante de ce milieu de journée. Profitant d’une mise en action plus lente des visiteurs, Ginestet lancé dès la mise en jeu dans le couloir centrait pour Eliet qui se jouait de la défense pour crucifier le portier ramonvillois d’un tir en pivot (1-0). Les marssacois maintenaient ensuite la pression sur le camp adverse et se procuraient de nombreuses occasions dans le jeu ou sur coup franc, les visiteurs multipliant les interventions illicites. Le score ne bougeait cependant pas grâce à la vigilance et au talent de Leroy sur sa ligne. Vignau, Vieu, Ginestet ou encore Eliet verront ainsi leurs tentatives stoppées par l’excellent gardien de Ramonville. Il faudra attendre la demi-heure de jeu pour assister à la première frappe des joueurs de Bruna mais le tir de Masini était sans réel danger pour Frede. Arrivées au terme de la première période les deux équipes retournaient se rafraichir aux vestiaires sur ce même score, plutôt flatteur pour les visiteurs compte tenu du déséquilibre dans les occasions de but.

Eliet et Frede en grande forme 

Le soleil était encore haut à la reprise du jeu et l’on sentait les deux équipes fortement gênées par la chaleur. Au jeu du meilleur départ ce sont les ramonvillois qui se procuraient cette fois les premières et très nettes occasions. Prenant de vitesse la défense marssacoise et devançant la sortie de Frede, Gros voyait son lob repoussé par le poteau. A peine deux minutes plus tard Frede s’illustrait en détournant d’une claquette la frappe sous la barre de Gonzalez. Il était temps alors de reprendre la main sur le match pour des tarnais qui n’étaient pas à l’abri d’un retour des toulousains. Accélérant côté droit, Peters à l’origine de l’action repiquait au centre et reprenait le centre de Ginestet pour doubler la mise (2-0). Sans le savoir, ce but allait anesthésier les visiteurs et sceller le sort de la rencontre. Sur l’engagement, Sanchez à peine rentré en jeu, y allait de sa réalisation après s’être joué de trois défenseurs dans la surface adverse (3-0). Dans la foulée, Eliet reprenait un centre de Peters, d’une volée acrobatique dont il a le secret (4-0). A 25 minutes du terme de la rencontre la messe était dite. Il restait encore à Frede à assurer le spectacle face aux rares tentatives ramonvilloise, ce qu’il fit brillamment en gagnant ses duels face à Sorgniard puis à Masini. Cette victoire très nette des joueurs de Bénédet et Bru permet aux tarnais de reprendre la cinquième place de la poule avec le titre de meilleur club tarnais et meilleure attaque du championnat. Quant aux joueurs de Bruna, cette défaite les place en mauvaise posture avant une rencontre de tous les dangers face aux carmausins désormais reléguables.

Marssac 4 - Ramonville  0 (MT : 1-0)

D. H. R. POULE A – 20ème Journée

dimanche 10 mai 2015 - 15:00h - STADE Désiré Gach à Marssac

Arbitrage de Mr Laybats assisté de Mr Moulinier et Mr Magalhaes

Marssac RSRDT : Frede, Peters, Lopez, Maurice, Rosa (cap.), Fethi, Vignau, Vieu, Eliet, Ginestet, Hakizimana, Adami, Sanchez, Gouacide ; Ent. : Bénédet et Bru

Ramonville : Leroy, Escoubeyron, Pulido, Rigal, Bayart, Veschi, Trauchessec, Sorgniard, Masini, Lamriben, Nux (cap.), Pinheiro, Gros, Gonzalez ; Ent. : Bruna

Buts : Eliet (1ère et 65ème), Peters (60ème), Sanchez (61ème) pour Marssac

 

 
 

LE DERBY !LE DERBY !

 

Albi s'impose en fin de rencontre

Albi - Marssac :   3 - 1
(mi-temps : 1-1)

Stade Rigaud –  Terrain excellent –  Temps chaud –  350  spectateurs
Arbitrage de Mr Escaich, assisté de Mrs Guionnet et  Augugliaro
Buts : Albi : Brandon Marianella (34è, 84è, 89è) ; Marssac : Vignau (45è)
Avertissements : Albi : Niang (63è), Laincer (45è)
Albi : Dalouze – Ruiz – Komano – Laincer – Galonnier – Julia – Keita  – Houbaine -Marianella B. – Martinez (Marianella L. 27è) – Niang (Mukumi 81è)   Entr. : Vincent Petit
Marssac : Frede – Peters – Lopez – Maurice – Rosa – Fethi (Adami  58è)– Sanchez (Armand 71è)– Vieu – Vignau – Ginestet – Gouacide (Santos 24è)    Entr. : Stéphane Bénédet
 
Coupe du Midi. Albi s'impose en fin de rencontre

 

Trois buts de Brandon Marianella ont permis aux  Albigeois de se qualifier  pour les quarts de finale après une partie vivante et animée.
 

Malgré la chaleur lourde, les deux équipes ont livré une première mi-temps de  qualité.  Les albigeois, prenant le milieu du terrain, étaient les premiers en  action. Les montées de Komano et les déboulés de Marianella gênaient la défense  visiteuse . Dès la septième minute, Frede devait détourner une tête de Niang à  bout portant (7è), avant que Marianella ne reprenne un peu trop haut un  excellent service de Niang (11è). Mais pendant quelques minutes,  les marssacois  allaient reprendre la direction du jeu, et sur un centre précis de Peters,  Galonnier sauvait in extremis devant Ginestet(27è).  Les Albigeois allaient  alors reprendre leur domination et se créer plusieurs occasions, telle cette  tête de Galonnier sur corner déviée sur la ligne par Peters (337), jusqu'à  l'ouverture logique du score sur un splendide tir des vingt métres de B.  Marianella (34è). Les visiteurs  accusaient alors le coup, et le jeu baissait  d'intensité. Il fallait pourtant un bon réflexe de Frede pour dévier ce coup  franc de Laincer (44è), mais, juste avant la pause, Marssac allaient égaliser  grâce à un coup franc joliment tiré par Vignau dans l'équerre de Dalouze  (45è).
 
Galonnier donne le but de la délivrance
 
Pas de prolongation
 
Le rythme allait baisser d'un cran au cours d'une seconde période dominée par  les Albigeois. Sans doute fatigués par leurs efforts du premier acte, les  joueurs de Bénédet allaient pourtant montrer toute leur habileté en défense.  S'appuyant sur un Frede sans reproche, ils repoussaient l'échéance face à des  albigeois qui devenaient de plus en plus dangereux à mesure que le temps  passait. L. Marianella perdait son duel avec Frede (73è) avant qu'une superbe  frappe des trente mètres de Ruiz n'échoue contre l'équerre (76è). On voyait  venir la prolongation lorsqu'une chevauchée de Galonnier allait faire la  différence. Il servait B. Marianella à point nommé et Frede ne pouvait rien  cette fois ci (84è)  Insatiable, le même B. Marianella réussissait ensuite  le  triplé sur un excellent service de Keita (89è) après que Frede eut stoppé un tir  de Houbaine seul face à lui(86è).
La victoire des Albigeois est logique au vu de leur domination et des  occasions qu'ils se sont créées. Mais les deux équipes doivent être louées pour  leur application à bien jouer et pour le spectacle qu'elles ont proposé.
 
Vincent Petit, entraîneur d'Albi : En coupe, l'obligation  c'est de passer. Aussi, je suis content du résultat ; mais j'aurais aimé qu'on  fasse la différence plus tôt...»
 
Pascal Bru, co-entraîneur de Marssac  : Nous avons fait une prestation correcte. Mais les albigeois allaient  plus vite, et on a craqué physiquement.
 
 

 

Carmaux prend logiquement le derby

S1 : Carmaux prend logiquement le derby
 
Marssac rsrdt 0 - US Carmaux 2
 
Sur une bonne pelouse et un temps agréable, les deux formations tarnaises  s'engageaient sans compter dans ce derby essentiel bien sûr pour les Carmausins.  C'est ainsi que Eliet, pour les Marssacois, donnait le ton dès la 4e minute de  jeu, sur un tir lointain stoppé difficilement par Barna auquel répondait Vinal  pour les visiteurs d'un tir trop croisé à la 8e minute. A ce jeu des bonnes  politesses, Ginestet aura la meilleure opportunité d'ouvrir le score mais son  tir trop décroisé passe à côté des buts du gardien carmausin. Dommage car, sans  le savoir, les Marssacois venaient de se procurer leur première et finalement  unique occasion de marquer de la rencontre. Il ne se passera donc plus rien  jusqu'à la pause fraîcheur. Par contre, cette pause aura un effet fortement  néfaste sur le rendement des Marssacois, qui vont au fil des minutes sombrer  dans un jeu approximatif. L'effet sera inverse sur les Carmausins, qui ne vont  attendre que trois petites minutes, à savoir la 28e, pour ouvrir le score sur un  centre de Dakhlaoui et une tête de l'inévitable Cestari. La rencontre va ensuite  baisser d'un ton à cause de Marssacois bien en dessous de leur valeur et en tout  cas d'une équipe de DHR. En face, les Carmausins sauront tranquillement mais  avec intelligence gérer leur petit avantage. Sans prendre de risques inutiles,  les visiteurs parviendront tout de même à maintenir la pression sur les buts de  Frede. Bref, on aura compris que Carmaux méritait bien son but d'avance à  la pause, quand les commentaires allaient bon train dans les tribunes  copieusement garnies de D. Gach : allait-on assister à un réveil des Marssacois  redouté des Carmausins pour au moins donner un autre contenu à la rencontre ou  auraient-ils toujours la tête ailleurs ? Une réaction des locaux était attendue.  En vain. Au contraire, les Carmausins continueront à conserver la main sur ce  derby joué dans un excellent esprit. Il faudra tout d'abord à la 48e minute un  très bon Frede pour sortir dans les pieds de Cestari. Ce ne sera que partie  remise pour ce même Cestari qui, à la 53e, ne ratera pas l'occasion de doubler  la mise en trompant de près le gardien marssacois. Les Carmausins, toujours bien  organisés, n'auront aucun mal à conserver leur avantage face à des locaux dans  l'approximation et avec certains milieux de terrain qui laisseront de côté le  collectif en pensant qu'ils peuvent faire la différence. Grossière erreur à  méditer. Alors, on ne mettra au seul actif des Marssacois que ce retourné de  Eliet à la 77e, qui aurait peut-être mérité un meilleur sort alors que Dakhlaoui  sur son côté gauche bénéficiera de deux opportunités pour aggraver la marque  pour les Carmausins. M. Février sifflait donc la fin de la rencontre sur ce  score qui sauvera peut-être les Carmausins de la relégation. Quant aux  Marssacois, ils devront montrer un autre visage s'ils ne veulent pas subir une  défaite face au grand frère albigeois.
 

Arbitres :  M. Février, assisté de MM. Carrie et Vidal.
Pour Carmaux : Cestari (28e et 53e).
US CARMAUX : Barna, Alvarez, Andreatta, Coste, Dakhlaoui E.,  Belieres, Vinel, Navarro, Cestari, Gordillo, Dakhlaoui M., Traore, Deltruel,  Bouvil.  Ent : Feucht.
MARSSAC RSRDT : Frede, Lopez, Peters, Adami (cap.), Vieu,  Ginestet, Sanchez T, Sanchez R, Fethi, Bonnet-Cornet, Eliet, Rosa, Maurice,  Gouacide.  Ent. Benedet.
 
La Dépêche du Midi

 

Portet-Marssac_20150411_v2.jpg

 

Portet 3 - Marssac RSRDT 2  : Des regrets pour MARSSAC

Les conditions étaient excellentes samedi soir à Portet pour la 18ème journée de DHR entre deux formations déjà assurées du maintien mais pouvant prétendre à jouer les troubles fête en haut de tableau. Ayant dû remanier son groupe pour prêter main forte à la réserve, Pascal Duran présentait une équipe inhabituelle mais désireuse de faire un bon résultat. De son côté bien que diminué par quelques absences le groupe de Stéphane Bénédet arrivait confiant sur la lancée des dernières prestations. Immédiatement en action, les tarnais occupaient le camp toulousain et se créaient rapidement la première occasion. Sur une incursion dans la surface côté droit, Vignau repiquait au centre et sur le cafouillage qui suivait il trouvait le petit filet opposé d’une frappe enroulée du gauche (0-1). Cette ouverture du score précoce n’affolait cependant pas les locaux qui investissaient peu à peu le camp visiteur, prenant de vitesse la défense marssacoise en particulier par le virevoltant Rodriguez sur son côté gauche. Bodiot ou Burguion laissés étrangement seuls dans la surface avaient ainsi l’occasion de revenir au score mais sans succès. Puis c’était au tour de R.Sanchez pour les visiteurs d’échouer face à Cazals le portier portésien. Le jeu allait ainsi rapidement d’un but à l’autre sans temps mort mais les nombreuses occasions de part et d’autre ne trouvaient pas le cadre. Finalement en toute fin de première période et un peu contre le cours du jeu ce sont les marssacois qui doublaient la mise sur pénalty suite à une faute de la défense locale sur Eliet qui se faisait justice (0-2).

 

L'homme du match était en noir

Les nombreux supporters portésiens étaient certainement résignés au retour de leur équipe sur le terrain d’autant que ce sont les visiteurs qui se créaient de nouveau la première grosse occasion par Eliet dans son numéro d’équilibriste habituel. Les vingt minutes suivantes étaient également à l’avantage des tarnais, Ginestet se montrant souvent aux avants postes, si bien qu’à l’heure de jeu la cause semblait entendue. Puis sur un corner tiré ‘‘dans le paquet’’ une tête portésienne mal repoussée par Pujol revenait dans les pieds de Bodiot qui catapultait le ballon dans les filets (1-2). Bis répétita par Toto quelques minutes plus tard sur un coup franc, même si cette fois l’arbitre aurait pu légitimement siffler une charge sur le portier marssacois (2-2). A 20 minutes de la fin de la rencontre cette égalisation réveillait le cop de Portet qui donnait de la voix pour encourager ses joueurs. Galvanisés par les cris descendant des tribunes, les portésiens pratiquaient un jeu débridés, à tel point qu’une passe involontaire de la défense locale terminant sur le poteau aurait pu donner l’avantage aux marssacois. Puis sur l’action suivante Toto touchait la barre sur les buts adverses. Le clou du spectacle était donné par l’arbitre Mr Jurquet, peut-être nerveux sous les yeux des observateurs de la Ligue, qui accordait trop généreusement aux portésiens un coup franc idéalement placé. Amar se chargeait de transformer le cadeau et donnait la victoire aux siens dans une rencontre que les visiteurs avaient pourtant maîtrisée jusqu’à l’heure de jeu. Une défaite sans conséquence mais frustrante pour les marssacois.

 

Portet 3 - Marssac RSRDT 2

Mi-temps : 0 – 2

Buts : Bodiot (67°), Toto (70°), Amar (88°) pour Portet ; Vignau (4°), Eliet (46° sp) pour Marssac.

D. H. R. SENIORS POULE A - Journée 18

samedi 11 avril 2015 – 20:00 - STADE Municipal de Portet sur Garonne

Arbitrage de Mr Jurquet assisté de Mr Lahille et Mr Ki

 

Portet /car/rec : Cazals, Sakilia, Rodriguez, Amar, Gontero, Folio (C), Fernandes, Bodiot, Hamadouche, Toto, Burguion, Lafontan, Aghzout, Khelil Charef. Ent : Pascal Duran

Marssac RSRDT : Pujol, Lopez, Vieu, Maurice, Adami (C), T. Sanchez, Vignau, R.Sanchez, Eliet, Bonet Cornet, Ginestet, Santos, Fethi, Hakizimana. Ent : Stéphane Bénédet

 

Marssac_Labruguière_28_mars_2015-v2.jpg

Marssac enfonce un peu plus Labruguière

Changement de décor ce samedi soir à Marssac pour le groupe de Bénédet et Bru après une brillante victoire dans le haut de tableau face à Toulouse-Fontaines. Il accueillait en effet Labruguière, dernier de la poule avec une seule victoire au compteur. Autant dire que les marssacois pénétraient confiants sur la pelouse de Désiré Gach pour ce derby tarnais face à une équipe luttant pour le maintien. Les premières minutes ne laissaient aucun doute sur la confiance des locaux qui occupaient d’emblée le camp adverse et multipliaient les occasions permettant à Bernard le portier labruguiérois de chauffer les gants. Après avoir retardé l’échéance durant 20 minutes il devait s’incliner sur une frappe puissante de Bonnet Cornet dans la surface faisant suite à un excellent travail de T. Sanchez qui s’était joué de trois défenseurs (1-0). A peine trois minutes plus tard Ginestet s’engouffrait à son tour dans une défense devenue très perméable et doublait la mise d’une frappe croisée en angle fermé (2-0). Sur la remise en jeu, les marssacois récupéraient de nouveau le ballon et Bonnet Cornet se voyait ouvrir un boulevard vers le but sur une talonnade zlatanesque de Vignau mais le gardien de Labruguière réalisait une brillante parade et détournait en corner. Dans le dernier quart d’heure le score ne bougera plus malgré d’autres occasions franches des locaux ; les deux équipes rentreront au vestiaire au terme d’une première période à sens unique où les rares incursions labruguiéroises dans le camp marssacois se seront soldées par des hors-jeu ou des balles perdues.

Marssac joue à se faire peur 

L’entame de la seconde période dominée par les marssacois ressemblait à s’y méprendre à la première comme si la pause n’avait pas permis aux coachs labruguiérois de remobiliser les troupes. Vignau signait ainsi de son talent le 3ème but de la soirée à la suite d’une chevauchée de 50 mètres après avoir passé tout le milieu de terrain et la défense adverse en revue (3-0). Le score aurait pu être aggravé quelques minutes plus tard par Ginestet si Bernard n’avait une fois de plus sauvé les meubles. Puis les marssacois baissant de rythme vont permettre aux labruguiérois de prendre possession du ballon. Il faudra malgré tout attendre la 67ème minute pour assister enfin à la première vraie occasion des visiteurs, une frappe croisée de D. Cavaillé passant tout à côté des buts de Dumoulin. Cette première alerte n’aura pas réveillé des locaux qui sombraient peu à peu dans la torpeur, et C. Cavaillé profitait à la 70ème minute d’une frappe repoussée par le jeune gardien marssacois pour revenir au score (3-1). Tirant avantage de l’endormissement des locaux, D. Cavaillé doublait la mise d’une belle tête décroisée à peine 5 minutes plus tard (3-2). Les choses commençaient à sérieusement se compliquer pour des marssacois jusque-là dominateurs. Alors reprenant les choses en main le groupe emmené par Adami enfonçait le clou en fin de rencontre par T.Sanchez qui reprenait de volée un corner dégagé plein axe (4-2). Cette victoire, presque sans suspens, permet aux marssacois d’assurer quasiment le maintien mais rapproche encore un peu plus Labruguière de la division inférieure.

D. H. R. POULE A – 17ème Journée - Marssac - Labruguière : 4 - 2 (MT : 2-0)

samedi 28 mars 2015 - 20:00h - STADE Désiré Gach à Marssac

Arbitrage de Mr LAYBATS assisté de Mr OUMOUZOUNE et Mr FABREGUE

Marssac RSRDT : Dumoulin, Peters, Lopez, Maurice, Adami (cap.), Sanchez T., Vignau, Sanchez R., Bonet Cornet, Ginestet, Hakizimana, Santos, Raynal, Eliet ; Ent. : Bénédet S. et Bru P.

Labruguière : Bernard, Garcia, Zahil, Benhabiche, Cavaillé D., Cavaillé C., Alexandre, Khenafif, Doulat, Maktoury, Marchesin ; Ent. : Valette D., Causse D. et Galindo C.

Buts : Bonnet Cornet (20°), Ginestet (23°), Vignau (47°), Sanchez T. (87°) pour Marssac ; Cavaillé C. (70°), Cavaillé D. (75°) pour Labruguière.