WP_20160423_011_bis.jpg

Marssac partage les points

Les marssacois se rendaient à Castres ce samedi pour l’un des traditionnels derbys tarnais. Face à l’avant-dernier de la poule qui lutte depuis le début du championnat pour ne pas descendre en PH, ils devaient s’attendre à une opposition féroce. Sur la magnifique pelouse du Travet ce sont pourtant les visiteurs qui démarraient le mieux cette rencontre. Une première semonce par Ginestet contré in extremis dans la surface annonçait une seconde tentative par Sanchez dont la frappe enroulée flirtait avec les montants des buts castrais. Marssac se faisait cependant surprendre sur un rebond un peu haut qui lobbait Rosa, mais Longchamps qui en avait profité pour s’échapper ratait la cible. Une troisième occasion franche pour les marssacois par Sanchez laissait penser que les visiteurs avaient pris le dessus, mais les locaux étaient dangereux sur des contre-attaques rendues encore plus rapides par la pelouse humide. Au quart d’heure de jeu Frede devait ainsi sortir loin de ses buts devant Longchamps pour suppléer une défense prise de vitesse. Quelques minutes plus tard il devait s’incliner face à Bru, monté sur un coup-franc, et qui s’employait à trois fois face au portier marssacois avant de propulser le ballon au fond des filets. Sur l’action suivante Hakizimana dans une situation identique était moins chanceux, sa frappe contrée une première fois par Bernardo terminait sa course en dehors du cadre. En fin de première mi-temps Lonchamps avait l’occasion d’aggraver le score mais Frede avait la main ferme face à la tentative de l’attaquant castrais. Au terme de ce premier acte conclu sous une pluie battante, assez pauvre dans le jeu mais très riche en passes manquées et ballons perdus, les deux équipes rentraient se mettre à l’abri avec un avantage d’un seul petit but pour les locaux.

Un moindre mal pour Marssac

Revenu des vestiaires avec de meilleurs intentions, le groupe de Bénédet monopolisait le ballon comme en première période mais en commettant beaucoup moins d’erreurs techniques. La circulation de balle et les déplacements des joueurs étaient toutefois trop lents pour espérer surprendre une équipe castraise bien en place. Il fallait ainsi attendre 10 minutes de possession de balle stérile pour voire la première incursion dans la surface adverse. Cauchard, puis Hakizimana et Lacombe s’essayaient tour à tour à l’approche des 18 mètres castrais mais sans réussite. Le coach marssacois faisait alors tourner l’effectif en faisant entrer les jeunes U19 ce qui amenait immédiatement un peu de fraicheur et de vitesse dans le jeu. Malgré une possession de balle insolente, l’efficacité offensive faisait toujours cruellement défaut et on se disait en tribune que le match pouvait durer encore quelques heures avant de voir trembler les filets castrais. On jouait maintenant dans la moitié de terrain locale depuis une demi-heure, les rares incursions castraises dans le camp marssacois étaient irrémédiablement stoppées par une défense vigilante, et seul un coup du sort pouvait changer la donne. Alors lorsque Lopez le latéral plus que trentenaire montait à l’abordage on se prenait à rêver. Ainsi après deux chevauchées lui rappelant certainement ses vingt ans, c’est sur une frappe ‘’dans le paquet’’ qu’il égalisait. Reprenant un corner mal dégagé il frappait aux 30 mètres face aux 11 castrais réfugiés dans leur surface, et le malheureux Bernardo dans le rôle d’Arconada en finale de l’Euro 84 voyait le ballon plusieurs fois dévié, lui glisser sous le corps. Le dernier quart d’heure était toujours à l’avantage des visiteurs mais il était dit qu’aucune attaque construite ne déboucherait sur un but. Ginestet avait pourtant la balle de la victoire au bout du pied en toute fin de partie mais ratait de peu le cadre.

            Si ce résultat n’est finalement pas une mauvaise affaire au classement face à une équipe jeune, plus énergique dans l’envie et l’engagement que talentueuse dans le jeu, il faudra montrer autre chose dans quinze jours à Pradines pour ne pas prendre le bouillon face au leader de la poule.

CASTRES 1 - MARSSAC 1

D. H. R. POULE B – 19ème Journée – MT : 1-0

samedi 23 avril 2016 - 20:00h - Stade du Travet à Castres

Arbitrage de M. SOUIFI assisté de MM. COUDERT et NOURRY

 

CASTRES   USF1:

BERNARDO, BRU, AMALRIC, GARCIA, ROS, PAWLAK, CORREIA (Cap.), KAKORO, SALLES, VILLAR, LONGCHAMPS, GADNEL, MOULET, THOUMIEUX ; Ent. : FOURNIER

MARSSAC  RSRDT 1:

FREDE, ENTRAYGUES, LOPEZ, BRESSOLLES, ROSA (Cap.), GALY, LACOMBE, CAUCHARD, GINESTET, HAKIZIMANA, SANCHEZ, FERNANDES, AYCART, BOWE SMITH ; Ent. : BENEDET

Buts : BRU (21ème) pour CASTRES, LOPEZ (74ème) pour MARSSAC.

 

MRSRDT_-_Aussonne_3.jpg

 

Marssac se rassure à domicile

Après une série de trois défaites il était temps pour les marssacois de reprendre la main sur leur avenir en DHR. En effet le maintien n’est pas encore totalement assuré et il est préférable de ne pas avoir à se livrer à de savants calculs en fin de saison à l’heure où il faut également penser à sauver l’équipe réserve d’une descente. La réception d’Aussonne à domicile n’était donc pas le match du ventre mou du championnat mais bien une double opération maintien pour les bleus de Bénédet et Bru. Les tarnais montraient d’emblée de belles intention dans le jeu, et après moins de 5 minutes une belle combinaison entre Ginestet et Sanchez donnait l’occasion à Cutuyar de se chauffer les mains. Pour autant si les marssacois dominaient clairement dans la construction du jeu et se procuraient de nettes occasions, ils restaient exposés à des contres rondement menés par les aussonnais. Une opposition de style parfois caricaturale avec du jeu en passes dans les intervalles pour les bleus et de grandes chandelles devant pour les rouges. Finalement l’esthétisme allait payer en fin de première période. Sur une passe dans l’intervalle d’Albinet, Hakizimana partait dans le dos de la défense et trompait Cutuyar d’une frappe croisée.

Le début du second round était sans conteste à l’avantage des locaux qui se procuraient plusieurs occasions de buts très nettes. Thomas Sanchez tout d’abord dont la reprise sur corner frôlait le montant des buts aussonnais, son frère Robin ensuite qui après avoir éliminé la défense des visiteurs ratait le cadre à la stupéfaction générale, Ginestet enfin qui touchait le poteau à l’issue d’un débordement côté gauche. Chat noir ou maladresse, en tout état de cause les marssacois n’étaient pas à l’abri d’un retour des visiteurs même si ceux-ci étaient incapables d’aligner trois passes de suite. Procédant toujours par longues balles en profondeur ils arrivaient à plusieurs reprises en situation de frapper aux buts. Heureusement Frede était vigilant et efficace face aux tentatives de Durant ou Hervey et arrivait à préserver ses cages. La jeunesse marssacoise allait parler en fin de rencontre par l’intermédiaire du jeune Calmettes lancé dans le bain de la DHR. Prenant de vitesse l’arrière garde aussonnaise il servait idéalement Ginestet qui inscrivait le second but pour les bleus. Très bonne opération donc pour Marssac qui reprend la sixième place à son adversaire et s’offre ainsi une respiration permettant d’envisager une fin de saison plus sereine.

 

Marssac 2 - Aussonne 0  

D. H. R. POULE B – 18ème Journée – MT : 1-0

samedi 9 avril 2016 - 18:00h - Stade D.Gach à Marssac

Arbitrage de M. BEN AMAR Badr assisté de M.BORRIGLIONE et M.FREITAS

 

Buts : HAKIZIMANA (40ème) et GINESTET (91ème) pour Marssac

 

MARSSAC RSRDT : FREDE, ENTRAYGUES, LOPEZ, COGNARD, ROSA (Cap.), ALBINET,

SANCHEZ T., BRESSOLLES, GINESTET, HAKIZIMANA, SANCHEZ R., FERNANDES, CALMETTES ; Ent. : BENEDET et BRU

AUSSONNE :CUTAYAR, BARBE, ARBUS, FERNANDEZ, MEILLON (Cap.), PAGNAN, DURANT, DAUNIS, SIMEONI, SAULE,

HERVEY, BARUTEL, BA, RIGAULT ; Ent. : BRU

 

St-Jean_-_Mrsrdt_1.jpg

 

Nouvelle défaite pour Marssac

En quittant son pâturage municipal pour la banlieue toulousaine Marssac pouvait s’attendre à jouer sur une belle pelouse d’autant que Saint-Jean dispose d’un beau complexe synthétique. Quelle ne fut donc pas la surprise des visiteurs de se retrouver sur un terrain digne des plus beaux concours de labours sur lequel trous et bosses se disputaient la place avec les plaques de gazons et les pâquerettes. Après avoir rafistolé les filets avec de la ficelle la partie pouvait démarrer. Pour corser le tout un fort vent balayait la scène et il était évident que le spectacle ne serait pas au rendez-vous. Dès l’entame les tarnais manquaient d’ailleurs de se faire surprendre. Sur une passe sautillante mal contrôlée au milieu de terrain, Henider récupérait le ballon et frappait mais haut-dessus des buts de Frede. La première partie du match n’était qu’une succession de balles perdues et au petit jeu des rebonds imprévisibles c’est finalement Marssac qui en profitait pour ouvrir le score à la 10ème minute sur une frappe bien anodine de Cauchard. En revanche l’égalisation par Cissé à la demi-heure de jeu ne devait rien au hasard. Laissé libre de tout marquage à 25 mètres il décochait un tir puissant sous la barre qui ne laissait aucune chance à Frede. Sur l’engagement, encore sous le coup de ce but encaissé, le gardien tarnais bafouillait une passe en retrait dont Cissé profitait et doublait la mise. En toute fin de première période Gomes parti à la limite du hors-jeu pouvait même ajouter un troisième but pour Saint-Jean mais sa frappe passait à côté.

 

Une fin de match désabusée

Revenus de la pause avec de meilleures intentions, plus actifs dans la récupération de balle, les marssacois jouaient plus haut et occupaient le camp adverse. Dumont était proche de l’égalisation sur une longue relance de Frede par-dessus la défense toulousaine, sa frappe en pleine course passant de peu à côté des buts de Cadenet. Mais en jouant plus hauts les tarnais s’exposaient aussi aux contres, et Gomes bien servi par Cissé ratait l’immanquable face à Frede à la 57ème minute. Finalement c’est le trio arbitral qui pour ne pas être en reste avec les conditions de jeu, c’est-à-dire médiocre, offrait le troisième but à Saint-Jean. Sur une balle en profondeur, le dernier défenseur marssacois était ceinturé par son adversaire, tout le monde s’arrêtait sauf Henider qui filait aux buts et trompait le portier marssacois. Cette erreur ainsi que d’autres qui suivaient achevaient le moral des visiteurs qui s’étaient donné beaucoup de mal jusqu’alors. Le quatrième but d’Al Masri dans les arrêts de jeu, d'une magnifique reprise de volée sur corner au milieu d’une défense statique était bien sévère vu la physionomie globalement équilibrée du match. Ainsi au terme d’une partie rendue compliquée par les difficiles conditions de jeu on peut s’interroger une nouvelle fois sur la formation des arbitres régionaux, leur compétence et le poids de leurs décisions dans le résultat de la partie.

 

B.M. SAINT-JEAN 4   MARSSAC 1

D. H. R. POULE B – 17ème Journée – MT : 2-1

samedi 2 avril 2016 - 18:00h - Stade Roger Pujol à Saint-Jean

Arbitrage de M. BOUTINES assisté de MM. CARRIZO et CONSTANS

 

 

MARSSAC :FREDE, ENTRAYGUES, BRESSOLLES, SANCHEZ T., ROSA (Cap.), ALBINET, LACOMBE, CAUCHARD, DUMONT, GINESTET, GALY, TORENTE, SANCHEZ R. ; Ent. : BENEDET

SAINT-JEAN : CADENET, SOUMAH, ADECHOKAN, TCHEGNON, DJEMILI, DERAIN, FATNASSI (Cap.), SANSON, CISSE, HENIDER, FAIVRE, GOMES, CHADLI, AL MASRI ; Ent. : BENMECHTA

 

Buts : CAUCHARD (10ème) pour MARSSAC, CISSE (31ème et 32ème), HENIDER (71ème) et AL MASRI (92ème) pour SAINT-JEAN.

Marssac_-_Colomiers_BIS__mars_2016.jpeg

 

Une courte défaite à domicile

Après s’être inclinés lourdement sur leur terrain face à Montauban la semaine dernière, les marssacois recevaient ce week-end Colomiers, autre gros calibre de cette poule B de DHR. La réception des réservistes de CFA ne s’annonçait donc pas comme une promenade de santé d’autant plus que le groupe tarnais était amputé de quelques cadres partis prêter main forte à l’équipe 2. Comme attendu et ainsi qu’au match aller, la partie démarrait pied au plancher côté visiteurs qui s’offraient la première occasion sur une frappe de Quenet bien stoppée par Frede. Même cause mêmes effets au quart d’heure de jeu, et second arrêt de Frede. La première attaque placée de Marssac intervenait à la 18ème minute par Ginestet lancé côté droit par Lacombe mais son centre tendu était repoussé par Youssefi. Régulièrement pris de vitesse et au terme de 20 minutes de domination adverse, les marssacois s’inclinaient logiquement sur une nouvelle frappe de Quenet (0-1). Les tarnais prenaient alors peu à peu le dessus et occupaient le camp columérin. Quelques belles combinaisons orchestrées par Lacombe ou Galy offraient des situations intéressantes aux attaquants locaux mais sans parvenir à concrétiser.

 

Une domination mal récompensée

Le second acte démarrait de la plus mauvaise manière pour les marssacois qui devaient s’incliner pour la seconde fois dès l’entame. Couleau bien servi de la tête par Boutabout à la suite d’un coup franc tiré du rond central crucifiait Frede dans les 6 mètres (0-2). Le KO était même au bout de la chaussure de Boutabout dont la reprise au point de penalty sur une passe en retrait de Benmohammed passait heureusement pour les tarnais largement au-dessus des cages. Puis comme en première période, les marssacois sortaient la tête de l’eau et arrivaient à poser le jeu jusqu’à se procurer de belles occasions par Albinet et Lacombe. Cauchard décidément très actif depuis le début de la partie reprenait d’une tête rageuse un coup franc de Lacombe et permettait aux siens de revenir au score (1-2). La partie se poursuivait sans temps mort, Marssac développant d’avantage de jeu face à des columérins procédant par contres. Le dernier quart d’heure était à l’avantage des locaux qui poussaient pour arracher le nul mais Colomiers très solide défensivement arrivait à conserver le score jusqu’au terme de la partie. Pas de miracle donc pour les marssacois qui s’inclinent logiquement de nouveau sur leur terrain mais on su montrer aux nombreux spectateurs de belles choses jusqu’à faire presque regretter le résultat.

 

Marssac 1 - Colomiers 2  

D. H. R. POULE B – Match en retard de la 14ème Journée – MT : 0-1

samedi 26 mars 2016 - 18:00h - Stade D.Gach à Marssac

Arbitrage de M. BERNAD assisté de MM. ROUTHE et KORDEK

 

MARSSAC :FREDE, COGNARD, LOPEZ, SANCHEZ, ROSA (Cap.), ALBINET, LACOMBE, CAUCHARD, DUMONT, GINESTET, GALY, ENTRAYGUES, TORENTE ; Ent. : BENEDET et BRU

COLOMIERS :YOUSSEFI, DEGBO, QUIJO, VENA DIAMBU, LAKEHAL, LATRILLE (Cap.), BENMOHAMMED, COULEAU, BOUTABOUT, MHEYAOUI, QUENET, ALONSO, MOTARSIK, HARAOUI ; Ent. : LASSERRE et LABAUME


Buts : QUENET (21ème), COULEAU (46ème), pour Colomiers ; CAUCHARD (59ème) pour Marssac

Marssac_Montauban_mars_2016_bis.jpeg

 

Marssac dominé sur son terrain

Les marssacois avaient pris la bonne habitude depuis le mois de novembre de rester invaincus sur leurs terres, s’offrant même le luxe de tenir en échec le leader de la poule. Plus que les résultats c’est l’état d’esprit et la solidarité qui faisaient plaisir à voir. Alors la réception de Montauban, prétendant à la montée en DH, en net regain de forme après un passage à vide en début d’année, sonnait comme un défi et une revanche au regard de la sévère défaite du match aller. La partie démarrait sur un rythme très élevé, sans doute trop pour les bleus de Bénédet rapidement dépassés. La sanction logique arrivait dès la 10ème minute sur un coup-franc de Ouali à l’entrée de la surface qui trouvait le petit filet opposé. On n’était pas loin du 2-0 quelques minutes plus tard sur une contre-attaque éclair ponctuée par une frappe d’Es Saoudy renvoyée par le poteau. Les marssacois arrivaient ensuite à stabiliser le jeu et se créaient deux nettes occasions sur coup-franc, mais Debien était impérial sur sa ligne. Le dernier quart d’heure était de nouveau à l’avantage des montalbanais qui se projetaient rapidement vers l’avant et profitaient du manque de repli défensif des tarnais pour se trouver régulièrement en surnombre dans la surface adverse. Sous la pression c’est finalement Rosa qui allait tromper son gardien sur le dernier corner de la première période et offrir le 2-0 aux visiteurs.

 

Des bleus impuissants

Auteurs d’une bonne entame de seconde période, les bleus s’offraient deux occasions dans les dix premières minutes, par Bressolles tout d’abord, puis par Rosa dont le coup-franc obligeait Debien à exécuter de nouveau une belle horizontale. Mais quelques minutes plus tard sur une situation identique les tarn-et-garonnais étaient plus en réussite, Ouali s’offrant le doublé sur une remise de la tête de Sangoi. La partie était toujours aussi animée, le jeu allant d’un camp à l’autre sans temps mort et les deux équipes se procuraient de nombreuses occasions. Frede gagnait son duel face à l’infatigable Ouali puis Dumont pour Marssac touchait la barre et dans la minute suivante c’est Montauban qui voyait une frappe repoussée par la transversale. Malgré un remaniement tactique qui apportait plus de vitesse et de percussion à droite par Cognard, les tarnais ne parvenaient pas à déstabiliser le bloc adverse. Au contraire, Salis pour Montauban inscrivait le quatrième but de la partie sur un nouveau corner mal repoussé. Une équipe de grande qualité, un gardien en très grande forme, c’en était trop pour des marssacois vaillants mais dépassés. La victoire de Montauban est logique et méritée et permet au groupe de Trivino de reprendre la seconde place du groupe et de s’autoriser à rêver encore à la montée.

 

Marssac 0 - Montauban 4  

D. H. R. POULE B – 16ème Journée – MT : 0-2

samedi 19 mars 2016 - 18:00h - Stade D.Gach à Marssac

Arbitrage de M. Recoche assisté de MM. Boutchakkoucht et Cecchel

 

MARSSAC : Frede, Entraygues, Lopez, Cognard, Rosa (cap.), Albinet, Sanchez, Cauchard, Dumont, Ginestet, Bressolles, Soumah, Brieussel ; Ent. : Benedet et Bru

MONTAUBAN :Debien, Mercier, Hugon, Bouquetyb, Chaoui, Boudarra, Ouali, Gayral, Aouladchaib, Es Saoudy, Davila (cap.), Salis, Sangoi ; Ent. : Trivino et Soulat


Buts : Ouali (10ème et 60ème), csc (42ème), Salis (83ème) pour Montauban