WP_20170910_001.jpg

 

Un Marssac laborieux mais qualifié

Pour ce troisième tour de Coupe de France, Marssac était opposé au Benfica Graulhet évoluant une division en-dessous. Face à une équipe solide physiquement la partie fut compliquée pour des marssacois supérieurs dans le jeu mais en panne de réussite et très maladroits devant le but. Occupant quasiment en permanence le camp adverse ils se procuraient pas moins de dix occasions en première période et autant en seconde en ne parvenant à concrétiser qu’une seule fois, sans être jamais inquiétés sur leur propre but. A l’arrivée la qualification pour le quatrième tour de Coupe de France, acquise en première mi-temps sur une tête d’Arnal servi par Bressolles, est bien le minimum dans un match à sens unique.

 

Benfica Graulhet - Marssac : 0 - 1

3ème tour de Coupe de France – MT : 0 - 1

samedi 10 septembre 2017 - 15:00h - Stade de la Jonquière à Graulhet

Arbitrage de M. Sobreira assisté de MM. De Alzaa et Dos Santos

 

But : Arnal (43ème) pour Marssac

 

Marssac : Frede, Lopez (Cap.), Bressolles, Bosquet, El Khourdj, Navarro Tripiana, Kajouj, Fethi, Capou, Eba, Arnal, Sati, Hamioui, Raynal ; Ent. : Bertrand

 

Benfica Graulhet : Marques, Laiche, Nessal, Bressy, Bobo, Bernard, Zegaoui, Haddada, Ramos Da Silva (Cap.), Da Silva, Ferreira De Paiva A., Ferreira De Paiva D., Boukili I., Boukili K. ; Ent. : Paracuellos

 

Avant d'aller à Graulhet, défier le Benfica pour le troisième tour de la coupe de France, Marssac ne pouvait pas mieux débuter son championnat en allant s'imposer à Colomiers. Après la relégation, le groupe repris par Mickaël Bertrand à l'intersaison se reconstruit non sans ambition.

Mickaël Bertrand, entraîneur de Marssac : « Le défi de remonter directement »

« Après une bonne préparation qui a commencé le 20 juillet, nous avons passé deux tours de coupe de France en étant sérieux. Tout doucement, nous récupérons la totalité de notre effectif pour affronter ce week-end une belle équipe C de Colomiers. Nous avons répondu prèsent dans le contenu comme dans le résultat.

L’équipe est en construction avec des joueurs qui sont restés car ils ont l’esprit club et sont revanchards. Les recrues nous ont rejoint pour relever le défi du club qui est de remonter directement. On vit pour le moment un bon début de saison même si tout reste encore à faire évidemment. Mais au moins, l’esprit au sein du club et du groupe est positif ! »

WP_20170902_004.jpg

 

Une nouvelle dynamique pour Marssac

Nouveau championnat, nouveau coach, nouveau départ et nouveau challenge pour des marssacois désormais pensionnaires de la PH après la descente de la saison dernière. Avec Mickael Bertrand aux commandes d’un groupe très motivé l’ambition de remonter aussitôt à l’échelon supérieur est bien réel. Aussi ce déplacement à Colomiers en ouverture de la saison avait valeur de test après les matchs de premiers tours de Coupe de France gagnés assez facilement. Sans round d’observation, les deux équipes rentrent rapidement dans la rencontre mais se heurtent de part et d’autre à des blocs défensifs très organisés et bien en place, offrant peu d’espace aux attaquants. Très peu d’occasions en cette première période où chaque équipe aura eu son temps fort, la plus nette opportunité revenant aux locaux par Cuccura mais Frede gagne son duel dans les pieds de l’attaquant columérin.

 

Belle victoire marssacoise pour démarrer la saison

La seconde période est plus nettement à l’avantage des visiteurs. Le changement tactique opéré pendant la pause par Bertrand gêne l’organisation des locaux en milieu de terrain et procure des espaces devant. Fehti profite ainsi d’une astucieuse passe par-dessus la défense pour entrer dans la surface adverse et tromper Casagrande d’une belle frappe croisée. Colomiers hausse alors le rythme pour revenir au score mais se heurte toujours au bloc marssacois bien en place. Le temps fort des locaux passé, les tarnais reprennent clairement le dessus et se procurent deux occasions très nettes par Eba, mais celui-ci pourtant en position idéale, rate la cible. Le coup de grâce est donné dans le temps additionnel par Capou qui gagne son duel face au portier toulousain. Une belle entame de championnat pour des tarnais ambitieux, le résultat et la manière ayant été au rendez-vous.

 

 

WP_20170902_012.jpg

 
 

WP_20170902_013.jpg

 

Colomiers III - Marssac : 0 - 2

P.H. (R.3) Poule D (M.P.) – 1ère Journée – MT : 0 - 0

samedi 2 septembre 2017 - 20:00h - Complexe sportif Capitany à Colomiers

Arbitrage de M. Bechereau assisté de MM. Laffitte et Courthieu

Buts : Fethi (50ème) et Capou (94ème)

Colomiers III : Casagrande, Berard, Sanchez, Ranea, Menez, Tongo, Campayo, Coste, Berges, Boukara, Cuccura, Barutel, Salles, Trachi ; Ent. : Geevers Orthet

Marssac : Frede, Lopez, Bressolles, Bosquet, Maurice (Cap.), Navarro Tripiana, Kajouj, Fethi, Capou, Arnal, Braz, El Khourdj, Eba, Raynal ; Ent. : Bertrand

 

La descente surprenante en PH a entraîné quelques départs significatifs pour le groupe fanion qui évoluera en PH sous les ordres de M. Bertrand. Le départ de S. Bénédet vers Albi marque également la fin d'un cycle.

 

Tout le Mercato (PH, PL)

  • Arrivées : Romain Navarro Tripiana (28 ans, US Albi), Kamel El Khourdj (21 ans, Carmaux), Achot Arsenian (22 ans, Castelnau Lévis), Mathieu Capou (28 ans, US Albi), Ali Boutahiri (19 ans, Gaillac), Mickaël Calvière (25 ans, Réquista), Youssef Lakhirez (21 ans, Carmaux), Oussama Sati (26 ans, Carmaux), Adil Hamioui (19 ans, Carmaux), Grégory Fernandez (30 ans, Labastide Lévis), Youness Aharram (20 ans, Saint Orens), Mohamed Ait Rahou (28 ans, Graulhet FC), Melvin Monjait (20 ans, Terssac), Malek Darghoum (24 ans, Carmaux)

  • Départs : Stéphane Bénédet (entr., US Albi), Alexis Cauchard (22 ans, Launaguet), Jonathan Lopez (27 ans, L’Union), Yassin Mamouh (26 ans, Escalsquens), Moustapha Mbodji (23 ans, Lavaur), Samuel Otto (24 ans, Castelnau Lévis), Cédric Pages (31 ans, Carmaux), Thomas Sanchez (22 ans, Saint Juéry), Valentin Vaissières (23 ans, FC Graulhet), Anthony Voirin (23 ans, Rodez AF)

220517

 

Un but de Delbès en milieu de première mi-temps a donné à Albi la victoire et le maintien en DHR. Crispée et très engagée, la partie est toujours restée dans la correction grâce à un excellent arbitrage, et elle s'est terminée avec une demi-heure de suspense haletant…

Les deux équipes s'observaient durant les dix premières minutes. Les Albigeois prenaient ensuite les choses en main. Avec un pressing efficace, un milieu de terrain très actif autour de Casano, et Mouty Sinan très incisif sur le côté gauche, ils allaient se créer plusieurs occasions. Marianella négociait mal deux face à face puis il marquait un but refusé pour hors – jeu avant que Delbès, sur une passe en profondeur de Calvayrac, ne batte Frede d'un splendide tir des quinze mètres (23e). Les Albigeois, un peu émoussés, n'allaient pourtant pas donner suite à cet avantage et la physionomie du match s'inversait à la demi-heure : les Marssacois, tout à coup beaucoup plus fringants, bousculaient les locaux mais sans se créer d'occasion vraiment nette. On croyait pourtant au but lorsqu'Eba se trouvait en bonne position aux dix mètres (40e), mais il tergiversait et le score en restait là à la mi-temps avec ce petit avantage d'un but pour Albi.

Le tir de Ginestet frôle le montant…

Avec la pression du résultat, la nervosité gagnait les joueurs en seconde période, et si l'engagement montait d'un cran, la qualité du jeu baissait sensiblement. Les visiteurs maîtrisaient plutôt le jeu, mais le ballon voyageait beaucoup sans véritables occasions de but, les longs ballons aériens des visiteurs étant captés par un Bellot irréprochable. Pourtant, la tension des vingt deux joueurs, le stress des spectateurs et la domination des visiteurs allaient monter progressivement dans les dernières vingt minutes. Marssac combinait mieux au milieu du terrain alors que les Albigeois, fatigués, reculaient de plus en plus. L'égalisation était proche lorsque Ginestet, démarqué, héritait du ballon aux quinze mètres, mais il croisait trop et son tir frôlait le montant (80e). C'était sans doute le tournant du match car face au va-tout offensif de leurs adversaires, l'ardeur défensive deAlbigeois ne se tarissait pas, tous les joueurs locaux s'épaulaient pour repousser un ballon qui revenait sans cesse. Mieux même, ils avaient en contre plusieurs ballons de 2 – 0 qu'ils négociaient mal. Ils n'allaient pas avoir à le regretter car leur défense résistait jusqu'au bout.

Cette courte victoire permet aux Albigeois de se maintenir en DHR. Ils le doivent à leur bonne première demi-heure, et à leur totale solidarité défensive ensuite. Les Marssacois ont dominé la seconde période, et fait preuve de beaucoup de combativité, mais sans se créer beaucoup d'occasions nettes. Hèlas ! Les victoires conjuguées de l'Union et de Toulouse Métropole les conduisent en Promotion d'Honneur. C'est bien triste pour le football de l'Albigeois et du Tarn.