stepb

En cédant par la plus petite des marges sur les terres du Montauban FCTG, Marssac a repoussé à plus tard le moment de vérité, celui de l'officialisation de son maintien. Avant d'aller à L'Union, de recevoir Foix et de finir à Albi B, les joueurs de Benedet auraient mérité de ramener au moins un point du Tarn et Garonne.

Montauban FCTG – Marssac 1-0

Stéphane Bénédet, entraîneur de Marssac : « Un match frustrant »

« C’est un match frustrant où j’ai quelques regrets car on peut largement faire mieux au niveau du score. Nous avons montré un bon état d’esprit et nous avons manqué d’efficacité. Devant le but, pour accrocher un 1-1 qui aurait été équitable. Nous n’avons pas su museler leur joueur clé (Ouali : ndlr) et il a marqué. Le groupe doit continuer comme ça. »

21mars

La chaleur n'a pas empêché les joueurs des deux camps de délivrer un match de qualité joué sur un bon rythme. À ce jeu, ce sont les Tarnais qui seront les premiers en piste avec cet excellent tir croisé de Sanchez dès la 5e minute. Puis ce sera au tour des locaux de se lancer dans la rencontre avec cette tête de Khouachi qui frôle la transversale des buts de Frede. Le match est donc vivant avec en prime une nouvelle tête de Khouachi à la 15e minute sur corner qui fait vibrer les tribunes du stade Pompidou.

 À cette occasion, Sanchez va répondre à la 18e minute de la meilleure des manières en s'enfonçant dans la défense montalbanaise pour finir finalement par buter sur Debien. La rencontre agréable à suivre se poursuit sur ce rythme élevé avec à défaut de véritables occasions d'ouvrir le score des opportunités de chaque côté. Il ne manquait donc finalement que des buts pour donner une bonne note à ce match.

Le dernier quart de ce premier acte verra les locaux être beaucoup plus présents devant les buts de Frede et obtenir quelques occasions de prendre l'avantage à l'image de ce centre de l'intenable Ouali intercepté in extremis par Frede ou de la tentative de Kessimou qui trouve Frede. Le dernier corner en faveur des locaux ne donnera rien pour cette première période sifflée sur ce score de parité.

Le deuxième acte repart sur ce même rythme élevé mais les locaux vont prendre rapidement l'avantage sur un ballon récupéré sur son côté gauche par Ouali qui d'un tir croisé du droit trompe Frede à la 50e minute. Les visiteurs vont accuser le coup et se mettre pendant une bonne quinzaine de minutes à balbutier leur football en perdant bêtement beaucoup trop de ballons.

Ce ne sera pas une domination forte et de tous les instants car les joueurs de la préfecture ne parviendront pas à se montrer véritablement dangereux sauf en une seule occasion mais Ouali devait rater son face à face avec Frede. Les minutes passent et le score ne change toujours pas à l'approche du dernier quart d'heure. Alors, le coach tarnais va prendre tous les risques en passant à trois attaquants. Heureuse initiative qui va permettre aux Tarnais de changer la donne du match pour devenir dans les douze dernières minutes une véritable attaque-defense. Les visiteurs vont donc être présents en permanence devant les buts de Debien mais sans grands résultats. Et puis, les Marssacois vont se créer une ultime occasion à la 92e minute sur un centre venu de la gauche pour le côté droit et la reprise de volée parfaite de Cauchard qui a le seul tort de rater le cadre de quelques petits centimètres avec à la clé une défaite aux lourdes conséquences.

210417

Les excellents observateurs de ce très difficile championnat de DHR vous diront dans leur analyse pertinente que les Marssacois se placent beaucoup plus souvent dans la réaction que dans l'action. Remarque de bon sens quand on observe les résultats des Tarnais, capables d'aller perdre à la Juventus Papus et tout aussi capables dans la réaction immédiate de s'imposer contre Aussonne qui joue la montée en DH.

Cette inconstance dans l'effort a joué et continue de jouer des tours aux joueurs de Benedet qui sont toujours et encore dans l'obligation de prendre des points lors des quatre derniers matchs de cette fin de saison et ce, malgré la victoire face à Aussonne. Toute la difficulté est une nouvelle fois que les adversaires du jour des Marssacois sont eux aussi dans l'obligation de prendre des points.

En effet, à force de perdre à droite et à gauche bêtement des points, les jeunes montalbanais pourtant pétris de talent et de qualités se retrouvent dans une situation quelque peu inconfortable avec seulement une petite longueur d'avance sur les Tarnais. Voilà pourquoi les joueurs de Benedet devront se mettre encore à nous faire rêver en se plaçant une deuxième fois consécutive dans l'action, une chose qu'ils ne sont pas arrivés souvent à faire cette saison.

Ce faisant, ils parviendraient également à mettre fin à une longue série de défaites face à Montauban plus lourdes les unes que les autres à image du match aller avec cette déroute encore dans les mémoires sur le score de 4 à 1.

Les absences préjudiciables de Bressolles et Fethi car précieux lors des dernières rencontres seront compensées par le retour dans le groupe d'Entraygues et d'Eba, Bosquet de son côté n'étant pas encore totalement remis de sa blessure à la cheville.

Montauban-Marssac, samedi à 18 heures.

Cauchard Aussonne Marssac nov 2016

Une préparation aux petits oignons, un schéma de jeu adverse bien étudié, un discours d'avant match ciblé... et Marssac tenait son match référence ! En battant Aussonne à la régulière, les joueurs de Stéphane Bénédet ont fait un pas décisif vers le maintien et offert à leur coach des raisons de croire en des lendemains meilleurs.


Stéphane, que signifie cette victoire face à Aussonne à vos yeux ? Elle montre notre double visage, après avoir réalisé un non match à la Juventus Papus (0-1). En une semaine, nous avons montré bien autre chose, et ça reste bien dans la tradition de ce qui se passe au club depuis quelques saisons déjà. Disons que cet un état d’esprit habituel qui nous condamne à être capable d’accrocher les gros mais à montrer moins d’envie et de détermination face aux plus faibles, des équipes davantage à notre portée. Après Papus, nous nous sommes tous remis en question, moi le premier par rapport à mes méthodes et à la préparation des matchs notamment.

« Il fallait priver Da Silva de ballons »

Où êtes-vous allé chercher des raisons de croire en une victoire possible face à Aussonne ? Parce que pas mal d’amis y jouent, je connais bien cette équipe et j’avais bien pris soin de l’étudier. La semaine dernière, j’ai envoyé un texto de 15 pages (sic !) à mes joueurs pour leur expliquer comment jouait Aussonne. Je savais que si nous parvenions à priver Da Silva, leur meneur de jeu, de ballon, on avait fait une bonne partie du chemin. Nous avons mis en place un marquage individuel au milieu de terrain, ce que nous ne faisons jamais. Et comme ils sont passés d’un 4-4-2 en un 4-5-1, ils nous ont facilité la tache. Avant le match, j’ai dit aux joueurs : « voilà, j’ai fait ma part du boulot, à vous de faire la votre maintenant ! » Et ça a payé, ils ont assumé et ont réalisé un match plein. Ils ont senti que c’était le moment de répondre.

Désormais, le maintien semble dans la poche ? On est en position de se fixer de nouveaux objectifs mais uniquement si nous gardons cet état d’esprit. La quatrième place est accessible, nous allons tout faire pour aller la chercher. Pour ça, mais aussi pour nous projeter déjà sur la saison prochaine, je vais me servir de ce match comme d’une référence. Je pense qu’à travers cette victoire significative, le groupe a pris conscience de quelque chose. Nous avions pris bien soin de le mettre dans les meilleures dispositions possibles, il a répondu présent sur le terrain et a montré qu’il avait du potentiel pour peu que tout le monde s’en donne la peine… et qu’on gagne  des duels, la base pour espérer avoir le ballon et faire du jeu.

 

 

Etonnante équipe de Marssac, capable de perdre face au dernier de la poule et quinze jours après de battre le leader !

 

Cauchard_Aussonne-Marssac_nov_2016.jpg

 Alexis Cauchard impérial au milieu de terrain

 

 

LA     BELLE   VICTOIRE  !

 

MARSSAC RSRDT     2        E. AUSSONNE          0                                                                                

Arbitrage de M. Martin assisté de MRS Canil et Serralta

Buts de Maurice (29° et 65°)

 

Cette rencontre essentielle pour les toulousains en quête de victoire pour rester dans la course au titre et pour les tarnais à la recherche de points pour sortir de la zone dangereuse débutait devant un public venu nombreux sur un rythme soutenu avec un engagement qui ne laissait aucun doute sur l’envie des deux équipes. Ce sera donc un premier quart d’heure de folie gagné aux points par les visiteurs qui vont se montrer dangereux sur un contre mené par Simeoni à la 7° minute ou Robert deux minutes plus tard et encore sur un coup franc de Da Silva à la 15° minute. Les marssacois répondront de leur coté par un coup franc d’Arnal pour la tête de Dumont. Le deuxième quart d’heure sera bien plus à l’avantage des tarnais qui avec un milieu de terrain royal vont prendre peu à peu le contrôle de la rencontre. Désormais, les marssacois se montrent plus sereins défensivement et bien présents offensivement. La première alerte sera signée par Cauchard à la 25° minute dont le tir met Bismuth en grandes difficultés. C’est donc finalement tout à fait logiquement que Maurice à la 29 ° minute reprenait victorieusement de la tête un coup franc au cordeau de Ginestet. La domination tarnaise sera toujours présente dans le quart d’heure de ce premier acte conclu pour les aussonnais par un bon contre de Hellard et un coup franc de Bressolles pour les marssacois qui met une nouvelle fois à contribution Bismuth.

En ce début de deuxième période, les tribunes copieusement garnies se demandaient comment les visiteurs fortement sermonnés par leur entraîneur allaient réagir car une réaction était attendue. Mais les marssacois vont très vite rassurer leurs supporters avec dès la 50° minute ce centre de Ginestet au deuxième poteau pour Raverdi qui rate de peu l’occasion de conclure. Les visiteurs ne vont pas manquer bien sur de s’activer par Robert dont la tête sur un corner frôle la transversale à la 58° minute et de nouveau, ce même Robert sur une échappée coté droit à la 62° minute qui se termine par un tir à coté des buts de Frede. Et puis, le tournant de la rencontre va arriver à la 65° minute sous forme d’un corner tiré par le jeune Raverdi cafouillé par la défense aussonnaise ce qui profite à Maurice pour pousser le ballon au fond des filets d’un geste dont il a seul le secret. Les vingt dernières minutes ne seront pas contrairement à la logique une longue domination des visiteurs car les locaux continuant à jouer très haut ne concéderont qu’une seule petite occasion sur un tir de Robert bien capté par Frede auteur encore une fois d’un match remarquable. Il suffira donc aux joueurs de Benedet de gérer, ce qu’ils feront au mieux jusqu'à la fin de la rencontre pour au bout du compte remporter logiquement ce match essentiel grâce à une envie de tout renverser et se donner ainsi un grand bol d’air même si rien n’est encore acquis.

 

Aussonne : Bismuth, Barbe, Cousin, Delpech, Julia, Clastrier, Simeoni, Latrille, Robert, K. Da Silva, Durant, Hellard, N. Da Silva, Barutel. Ent.: Larrieu

 

S1_2016-2017_mini.jpg

Marssac SRDT : Frede, Lopez, Bressolles, Peters, Maurice, Sanchez, Fethi, Cauchard, Ginestet, Dumont, Arnal, Gordillo, Raverdi, Lacombe. Ent.: Benedet