Marssac va passer un gros test

Football - Amateurs - Régional 2.

Marssac va passer un gros test
Les Marssacois ont plutôt bien débuté l'année 2019 en se qualifiant pour le prochain tour de la coupe d'Occitanie, une qualification laborieuse mais une qualification tout de même. De leur côté, Les Toulousains éliminés au tour précédent, sont restés à la maison. Ils pointent à la 3e place du championnat avec 17 points après un début de saison pour le moins délicat avec en guise d'ouverture une victoire, deux nuls et deux défaites.
 

Le minimum syndical pour une formation qui se veut ambitieuse. Mais, le staff technique, Mika Rosa, l'ancien capitaine marssacois en tête a su trouver les bonnes solutions puisque les visiteurs viennent d'aligner quatre victoires consécutives face à Grisolles et Mazamet chez eux et Rodez et surtout le Rodéo à l'extérieur. Une mise au point faite au bon moment qui confirme aussi toutes les ambitions des Saint-Albanais et leur confiance désormais retrouvée. De leur côté, les Marssacois ne manquent pas non plus de confiance après leur dernière victoire sur le score de 6 à 0 sur le terrain de L'Union et surtout avec une attaque qui a marqué 29 buts et encaissé seulement 4 buts. Mickaël Bertrand, l'entraîneur marssacois, peut se réjouir d'un effectif pratiquement au complet pour cette difficile réception. Il faudra bien tous ces arguments pour les Marssacois face à des Toulousains qui ont tout de même fait une grosse sensation en allant s'imposer sur le terrain du Rodéo. La pression du résultat jouera également un rôle essentiel, même si les Tarnais ont une marge de manœuvre plus importante. Ce sera donc sans contestation possible le big match de ce début d'année qu'il ne faudra rater sous aucun prétexte.

Marssac-Saint-Alban, samedi à 20 heures.

L'équipe 1 s'est tout d'abord qualifiée pour les seizièmes de finale de la coupe d'Occitanie avec un petit score de 2 à 1 face à Compans, une formation toulousaine. On retiendra aussi l'absence de cartons et de blessés. Un match qui aura permis de s'échauffer un peu avant de recevoir Saint-Alban samedi 12 janvier.

 

Chez les U19 : L'année a débuté sur une défaite face à l'Élan marivalois. En coupe d‘Occitanie, les 15 ans n'ont rien pu faire face à Montauban si ce n'est de montrer leur bonne volonté et leur envie de bien faire.

Pour le prochain week-end, l'équipe 1 reçoit, samedi, à 20 heures, Saint-Alban, le troisième du classement pour l'un des gros matchs de la saison à D.-Gach.

 

Une rencontre à ne rater sous aucun prétexte tant l'enjeu sera important pour les deux équipes.

Les 19 ans tenteront de se racheter en allant jouer à Luc-La Primaube où comme tout club aveyronnais qui se respecte, il est difficile de s'imposer.

Assurés de terminer à la première place, les 17 ans iront jouer sans pression leur dernier match de la première phase à Payrin.

Toujours en coupe d'Occitanie, ce sera bien difficile pour les 15 ans ligue d'oublier leur défaite du week-end dernier à Saint-Affrique.

Les 15 ans district connaîtront une nouvelle expérience avec le foot en salle à Graulhet.

Il en sera de même pour les 9 ans qui connaîtront eux aussi le foot en salle à Labastide-de-Lévis et Valdériès.

compans1

Un tour de plus pour Marssac

En déplacement pour la Coupe d’Occitanie les marssacois affrontaient dimanche après-midi l’équipe toulousaine du TF Compans. Sur le papier cette rencontre pouvait paraître comme une formalité pour les tarnais, deux divisions séparant les adversaires. Mais avec une équipe très remaniée en raison de nombreuses absences, et face à une formation très motivée et comptant de très bons éléments, il n’en fut rien. La première alerte était même sur le but de Frede grâce à une meilleure entame des toulousains. Pourtant dominés dans l’attaque de balle, les visiteurs plein de réalisme concrétisaient sur leur première offensive ; Peters bien lancé dans l’intervalle suite à un redoublement de passes entre Ferdouel et Arnal, lobbait le portier toulousain trop avancé. Arnal se distinguait encore au cours de cette première mi-temps, d’abord sur une frappe qui passait haut-dessus des buts adverses, puis sur un but magistral initié par Ferdouel. Les toulousains tentaient bien de revenir au score, mais manquaient d’organisation collective pour déborder un bloc marssacois très solide.

 

Une fin de match sous pression

Après la pause les toulousains se montraient dominateurs et se créaient deux occasions par  Mafumbula, mais sans concrétiser. Les tarnais prenaient ensuite peu à peu le dessus et profitaient de la vitesse de Marianella et Ricard fraîchement entrés en jeu pour s’offrir de belles occasions de creuser l’écart mais sans concrétiser non plus. Après la demi-heure de jeu la partie devenait plus confuse côté visiteur et les toulousains regagnaient en confiance. La belle activité de Lahmar sur l’aile droite permettait à Bendida de revenir au score puis de faire trembler le poteau de Frede sur une action similaire quelques minutes plus tard. Galvanisés par la perspective d’accrocher le leader de R2 les toulousains poussaient, mais les marssacois parvenaient sans réelle difficulté à conserver leur avantage jusqu’au terme de la partie. Si cette rencontre ne restera pas dans les annales du football marssacois en termes de contenu de jeu, l’essentiel est atteint pour le groupe de Bertrand en franchissant un tour de plus en Coupe d’Occitanie.

 

TF Compans - Marssac :  1 - 2    

Coupe d’Occitanie - 32ème de finale - MT : 0 - 2

Dimanche 6 janvier 2018 – 14h30 – Complexe sportif de l’Hers à Toulouse

Arbitrage de M. Julien assisté de M. Bouchaib et M. Titou

Buts : Peters (8ème) et Arnal (32ème) pour Marssac ; Bendida (81ème) pour Compans

Marssac : Frede, Lopez (cap.), Peters, Bosquet, Bressolles, Calviere, Ferdouel, Lecomte, Arnal, Eba, Raynal, Marianella, Ricard, Tarroux ; Ent. : Bertrand

TF Compans : Fadol, Hassam, Sylla, Benaissa, Lafargue (Cap.), Bendida, Mafumbula, Mouafik, Bakhti, Medjahri, Lahmar, Bentaieb, Bouabdelli, Mourad ; Ent. : Lacombe

compans2

compans3

compans4

compans5

compans6

compans7

compans8

compans9

 

 

 

 

 

 

Mercredi 26 Décembre 2018

Capitaine de Marssac à 24 ans, David Maurice se bat chaque semaine pour le bien-être du collectif. Peu attiré par les grands challenges, ce plombier-chauffagiste a pourtant quelques rêves en tant que joueur amateur.


Quel est votre parcours de footballeur ? 
J'ai pas mal navigué entre Albi et Marssac. Du coup, je suis revenu à Marssac il y a deux ans. J'ai toujours eu une très bonne entente avec les dirigeants, notamment le président. C'est vraiment le club dans lequel je me sens le mieux. 

Et Castres, ça ne vous a jamais tenté ? 
Non. On m'a déjà proposé d'aller faire des tests, par exemple à Blagnac. Mais ça ne m'a jamais intéressé d'aller jouer trop loin. 

Qu'est-ce qui vous a lancé dans le ballon rond ? 
Mon père était à fond dans le football. Ma grande sœur de son côté a joué à l'ASPTT Albi et au TFC en D1. Nous sommes six enfants et sur les six, il n'y a que ma petite sœur qui n'a pas chaussé les crampons. 

Quelles sont les valeurs que vous voulez partager sur le terrain ? 
Pour moi, ce qui est primordial, c'est l'esprit d'équipe. J'ai horreur des joueurs qui se la jouent perso et ne pensent qu'à eux. C'est notamment l'une des raisons de mon départ d'Albi. À Marssac, on retrouve l'état d'esprit que j'aime où nous créons des liens et d'être vraiment une équipe en jouant l'un pour l'autre.
 

Maurice à la tête de ses troupes.
Maurice à la tête de ses troupes.
 
 

"La mairie ne nous aide pas beaucoup et ça nous freine dans notre progression."

Au niveau des objectifs, vous en avez quelques uns ? 
Personnellement, j'aimerais réaliser une montée en R1 avec Marssac. Cette année, nous n'allons pas nous le cacher, nous avons le potentiel et le groupe pour. Après, nous sommes un peu freinés à Marssac par les infrastructures. La mairie ne nous aide pas beaucoup et ça nous freine dans notre progression. Sinon pourquoi pas rafler une coupe d'Occitanie, je ne dirais pas non. La coupe de France c'est autre chose (rires). Après j'ai connu avec Marssac, une belle affiche de Coupe de France contre Clermont il y a quelques années et c'est un moment que j'aimerais revivre. Au niveau auquel nous jouons, il y a beaucoup de joueurs qui rêvent de jouer contre une équipe professionnelle.

Même si ce n'est pas pour de suite, vous vous verriez raccrocher les crampons pour entraîner ? 
J'ai encore le temps pour le moment mais pourquoi pas ? Une fois que j'arrêterai le football en tant que joueur, j'aurai du mal à complètement stopper ce sport. Ça passera peut-être par le poste de coach mais je n'en suis pas encore là. Plus tard je peux jouer, mieux c'est.
 

Maurice n'est pas contre une petite bière pour fêter les succès de son équipe (crédit photo Marssac)
Maurice n'est pas contre une petite bière pour fêter les succès de son équipe (crédit photo Marssac)

 xP1070233.JPG

 

Marssac vire en tête à la trêve

Ce samedi se jouait le dernier match de l’année pour les footballeurs amateurs avant une trêve bien méritée. Mais ce déplacement en banlieue toulousaine en apparence facile face à un mal classé pouvait se révéler piégeux en cas de relâchement trop précoce. Sur un terrain synthétique passablement usé, les premiers ballons fusaient de part et d’autre dans un début de rencontre débridé. Les visiteurs tarnais pressaient haut le camp unionais et concrétisaient la première perte de balle adverse par Diomande avant le quart d’heure de jeu. A peine cinq minutes plus tard l’attaquant marssacois récidivait sur une accélération qui laissait sur place les défenseurs et une frappe croisée imparable. Au-dessus de leurs adversaires physiquement et tactiquement, les visiteurs ne laissaient que des miettes au toulousains et ne s’exposaient qu’en de rares occasions à des frappes lointaines sans danger pour Frede. Lents et particulièrement fébriles en défense, les unionais se tiraient une balle dans le pied avant la pause par Boisgard qui lobbait son gardien et offrait le but du 3-0 à Marianella.

Une fin de match sereine pour les marssacois

Les choses ne trainaient pas non plus au retour des vestiaires. Marianella poursuivait sur la lancée de sa première mi-temps et prenait de vitesse la défense locale pour aller tromper le malheureux Monchal. A peine le temps d’engager et Diomande qui filait aux buts était stoppé illégalement dans la surface unionaise. Adami transformait sans trembler le pénalty pour le 5-0. Diomande était décidément inarrêtable et concluait la série avant le quart d’heure de jeu sur une ouverture de Ferdouel. La fin de match était totalement contrôlée par les tarnais qui s’offraient encore plusieurs occasions malgré un relâchement compréhensible. Frede le portier marssacois restait vigilant pour préserver ses buts sur un corner repris de la tête, ce qui constituait la seule et unique occasion toulousaine de la seconde période. Pour conclure, Adami se procurait la dernière occasion du match sur un coup-franc que Monchal allait chercher au ras du poteau. Les protégés de Bertrand et Gordillo terminent ainsi de belle manière l’année 2018 par un franc et légitime dernier succès qui leur permet de rester en tête et invaincus après une première partie de championnat parfaitement maîtrisée.

 

L’Union Saint Jean II - Marssac :  0 - 6    

Régional 2 - Groupe B - 9ème journée - MT : 0 - 3

Samedi 22 décembre 2018 - 18h00 - Stade J. Montel à Saint Jean

Arbitrage de M. El Maadioui assisté de M. Moussa et M. Bougrine

Buts : Diomande (12ème, 20ème et 56ème), Marianella (37ème et 52ème), Adami (54ème) pour Marssac

 

Marssac : Frede, Lopez, Braz, Bressolles, Maurice (cap.), Fethi, Ferdouel, Adami, Diomande, Marianella, Arnal, Peters, Eba, Raynal ; Ent. : Bertrand

 

L’Union Saint Jean II : Monchal Tommasini, Gilliot, Aventin, Boisgard, Guedea, Casteran, Salvagniac, El Mansouri, Henider, Gormus, Giuliani, Pale, Amada, Viala ; Ent. : Feuillat Fabre

 

xP1070227.JPGxP1070241.JPGxP1070247.JPGxP1070250.JPGxP1070257.JPG